De l’amour ou de la manipulation

Avis sur Le Diable amoureux

Avatar requinnoir
Critique publiée par le

Le diable amoureux est une nouvelle fantastique, datant de 1772 et écrite par Jaques Cazotte parlant du diable qui tombe amoureux d’Alvare ou du moins qui le prétend. Leur rencontre se fait quand Don Alvare décide d’invoquer Belzebuth pour impressionné deux de ses camarades. Celui-ci apparait en premier sous forme de tête de chameau, ensuite sous forme d’un petit épagneul et en dernier sous la forme du jeune femme, blonde, ravissante, Biondetta. Par la suie Biondetta devient son page et ils partent tous deux pour Venise. Alvare, lui, a de plus en plus de mal à ne pas succomber au charme de son page. Fatigué de sa vie à Venise, des jeux, des opéras et de tout ça il décide de s’en aller vivre sur les bords de la Brenta. Hélas un accident va retarder ses plans, Biondetta se fera poignarder par l’amante de Alvare, Olympia une femme très jalouse. Biondetta survie, Alvare décide de lui offrir son amour et de la respecter même de la marier. Mais pour ce faire il a besoin du consentement de sa mère et doit s’en aller la voir. Sur le chemin ils ont un problème avec leur moyen de transport et rendent dans une ferme, où un mariage se fête. Des choses se passent durent la nuit et il repart le lendemain seul.

Le livre est écrit dans un français moins moderne que le notre donc certains mots sont difficiles à comprendre et empêchent une parfaite compréhension du texte à certains moments. J’adore l’histoire d’amour et de manipulation au final qu’elle raconte. La relation qui se crée au fur et a mesure entre Alvare et Biondetta est incroyable du fait qu’Alvare sache totalement ce qu’il se passe, il soit totalement lucide mais qu’il soit incapable de résister à se charme, la tentation. Biondetta est beaucoup décrite sur le plan physique vu que c’est son physique surtout qui tente Alvare, qui lui est plus décrit sur le plan moral.

Cette nouvelle aborde les thèmes de l’occulte et de la tentation, elle est très intéressante. Alors si vous aimez ces deux thèmes prenez le temps de la lire, ceste une bonne lecture. Et S’il y un message que j’ai compris c’est que les Hommes sont toujours tentés par le diable, les mauvaises actions... et que les hommes sont tentés par les belles femmes et non les « moches » car en soit si Biondetta était moche le livre se serait arrêter dans la grotte, à la première rencontre en Belzebuth et Alvare.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 198 fois
1 apprécie

Autres actions de requinnoir Le Diable amoureux