Le Discours

Avis sur Le Discours

Avatar DameDePique
Critique publiée par le

Adrien n’est pas un grand fan des dîners de famille, répétitifs, toujours basés sur le même schéma. Tu aimes les poivrons déjà ? Non Sophie, non. Ton frère n’aime pas les poivrons et tu le lui demandes à chaque fois. Ce dîner de famille-ci s’annonçait comme tous les autres, mais ce sera peut-être le pire. Déjà, parce que son beau-frère lui demande de faire un discours lors de son mariage ; « Tu sais, ce sera le plus beau des cadeaux pour ta sœur ». Oh misère. Tout, tout mais pas ça. Pourquoi ne pas demander à quelqu’un de drôle, à l’aise, sensible, poétique, touchant et pertinent chaque fois qu’il ouvre la bouche ? Adrien n’est pas drôle. Ou poétique. Ou à l’aise en public. Mais comment refuser une telle proposition, aussi joliment présentée ?
Et comme si cette soirée ne s’annonçait pas assez pourrie de la sorte, voilà qu’il craque et envoie un message à son ex pour prendre de ses nouvelles, alors même qu’il s’était promisjurécraché de ne pas y céder. Et encore, ce n’est pas le pire ! Le pire ; le pire, c’est que Sonia l’a lu son message. Elle l’a lu mais n’y a toujours pas répondu. Faut-il la relancer ? Laisser tomber ? Envoyer balader ce repas pour la rejoindre ? Rester fort et digne, continuer à hocher la tête à tout ce que dit son beau-frère même quand on en à rien à cogner ? Comment peut-elle lui faire ça ? Comment peut-on lui faire subir tout ça en même temps ?

Moi qui aime particulièrement les BD et l’humour décapant de Fabcaro, je ne pouvais décemment passer à côté de ce roman. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue ! On retrouve le même ton doux-amer que dans ses BD, le même style loufoque mais pourtant tellement parlant. Car qui n’a jamais vécu l’une de ces situations ? Sans savoir comment s’en dépêtrer, préférant courber l’échine et attendre que ça passe par paresse, facilité ou ennui au même titre qu’Adrien.
Le discours est un enchainement de situations cocasses, absurdes et désabusées, porté par des personnages tous plus névrosés les uns que les autres. Névrosés mais ô combien attachants, à commencer par Adrien, narrateur et personnage principal qui durant ce repas de famille un peu particulier nous livre une introspection profonde et touchante sur sa vie, ses proches, ses relations avec eux et sur l’amour. Une introspection digne des meilleurs on-man show qui fait autant rire que réfléchir.
À travers un simple dîner de famille (interminable pour le narrateur mais croustillant pour le.a lecteur.ice) Fabcaro en profite pour dresser une belle critique sociale, amoureuse et familiale sans jamais tomber dans l’exagération ou la facilité. Un très bon moment de lecture à passer avec ce roman qui se lit tout seul !

https://leschroniquesviennentdemars.wordpress.com/2019/02/04/roman-le-discours/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 847 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

DameDePique a ajouté ce livre à 1 liste Le Discours

  • Livres
    Couverture Mes vies à l'envers

    Lectures 2019

    Avec : Mes vies à l'envers, Les maux bleus, Le Discours, L'une rêve, l'autre pas,

Autres actions de DameDePique Le Discours