Avis sur

Le Festin nu par Gewurztraminer

Avatar Gewurztraminer
Critique publiée par le

Œuvre emblématique d'une Beat Generation dans laquelle son auteur ne s'est jamais vraiment reconnu, L'objet Festin Nu est à rapprocher de ces frontières instables que traverse sans cesse son héros, aux confluents d'un exercice poétique exalté, d'une forme littéraire éclatée et d'une teneur autobiographie à peine voilée où Burroughs dévoile les flashs et digressions d'un corps rongé par la toxicomanie. Où le journal d'un camé se fond en une plongée dans un univers noir et mouvant, peuplé de souvenirs distordus, d'inspirations mortifères, et où l'on plonge, et rebondit, malmené, dans des zones géographiques improbables comme autant d'espaces mentaux reflets d'un esprit malade. Exploration tantôt délirante, paranoïaque ou lucide d'une chaire droguée, d'un environnement oppressant et d'un hypothétique havre de paix en point de mire. Un récit dur, bordélique aussi, où l'on navigue à vue dans les méandres d'un cerveau refermé sur lui-même, non sans délivrer de fulgurantes visions d'une poésie noire, brulante et vénéneuse.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 670 fois
4 apprécient

Gewurztraminer a ajouté ce livre à 1 liste Le Festin nu

  • Livres
    Illustration Coups de Coeur

    Coups de Coeur

    Avec : Mumbo Jumbo, Le Festin nu, Sur les ailes du soleil, La rue,

Autres actions de Gewurztraminer Le Festin nu