👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

1939. Un paquebot. Un champion d'échec se lance dans une partie avec un inconnu. L'échiquier devient une arène. Le combat se fait sans merci. La folie s'en mêle. Duel autour de la solitude, du souvenir et de la tactique. Zweig est un génie !
HNKOLA
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 9 ans

1 j'aime

Le Joueur d'échecs
SanFelice
8

Le Roi et le Fou

Difficile, en parlant du joueur d'échecs, de ne pas succomber au vice de l'interprétation autobiographique. Dernière nouvelle de Zweig, Autrichien émigré en Amérique du Sud, il y traite, entre autre,...

Lire la critique

il y a 8 ans

127 j'aime

4

Le Joueur d'échecs
EvyNadler
9

En noir et blanc, je prendrai ton roi.

Czentovic est le champion du monde des échecs. Pourtant, ce rustre monsieur ne semble pas baigner dans une intelligence débordante. On dirait un imbécile et sa nonchalance perpétuelle ne le rend pas...

Lire la critique

il y a 7 ans

54 j'aime

6

Le Joueur d'échecs
SeigneurAo
9

Quand le joueur d'échecs démate, c'est un royal naufrage

Dans ma lignée récente de livres-blitz, les moins de 100 pages du joueur d'échecs sont admirables. Découpée en trois actes, la nouvelle trahit un art consommé de la narration, en accrochant le...

Lire la critique

il y a 10 ans

30 j'aime

Le Joueur d'échecs
HNKOLA
10

Mat avant de jouer !

1939. Un paquebot. Un champion d'échec se lance dans une partie avec un inconnu. L'échiquier devient une arène. Le combat se fait sans merci. La folie s'en mêle. Duel autour de la solitude, du...

Lire la critique

il y a 9 ans

1 j'aime

Le Nom de la rose
HNKOLA
9

Quand Jose Luis Borges rencontre Guillaume d'Ockham

Du nom de la Rose, on connaît très bien le film. Quant au roman, il mériterait que plus d'un s'y arrêtent. Oui, il y a du vocabulaire compliqué, oui, il y a des passages en latin... Mais, nom de D.....

Lire la critique

il y a 9 ans

1 j'aime

eXistenZ
HNKOLA
7
eXistenZ

Du bon !

Un très bon film, au scénario un peu poussif parfois, joué par une pléiade d'excellents acteurs. Réflexion mature sur la virtualité.

Lire la critique

il y a 11 ans

1 j'aime