Sukumvit, fils de pute.

Avis sur Le Labyrinthe de la mort - Défis fantastiques,...

Avatar Nazegoule
Critique publiée par le

L'intérêt pour ce livre est assez incompréhensible...
Considéré comme l'un des meilleurs livres dont vous êtes le héros par beaucoup de fans, et adapté en jeu vidéo ( http://www.senscritique.com/jeuvideo/Deathtrap_Dungeon/11642 ), ça faisait un moment que je cherchais ce bouquin. Bizarrement, j'ai aimé, je ne sais pas trop pourquoi.
Déjà, le livre est absolument impossible à finir à la loyale. D'une part, il n'y qu'un seul chemin possible pour arriver au bout, il faudra donc retenter plusieurs fois l'aventure pour le trouver et passer par une vingtaine de morts stupides ("gauche ou droite? > gauche? Piège : vous êtes mort). Mais même en connaissant le bon chemin et en ayant un personnage avec toutes les stats au maximum, il faut passer par tellement de combats et de tests de chance pour atteindre le bout, qu'il faudrait ne faire que des très très bon jets pour s'en sortir. Ensuite il y a des erreurs de conceptions dans le bouquin : on commence le jeu avec 10 Provisions qui redonnent 4 Points d'Endurance mais qu'on ne peut les utiliser que lorsqu'on nous donne l'autorisation de nous reposer dans un paragraphe. Et dans tout le livre, ça n'arrive que 2 fois maximum... Donc les Provisions ne servent à rien (si, on peut en filer une à un type contre des infos). Sinon, certains paragraphes sont absurdes : choix entre une porte à gauche et une porte à droite. Celle de gauche est piégée, pas celle de droite, mais étrangement, elles débouchent sur le même numéro au final, sans justification aucune. D'autres passages où "vous passez devant un couloir qui va vers l'est mais décidez de continuer tout droit". Ok, je serais bien allé à l'est moi. Pourquoi avoir écrit ce paragraphe alors ?
Mais au final, bizarrement, on en garde un bon souvenir. L'écriture retranscrit bien l'atmosphère humide et crado du labyrinthe et le scénar qui tient sur une ligne est plutôt drôle. Et puis il y a de bonnes idées : la rencontre avec Thorm, la quête des différentes pierres précieuses et quelques énigmes sympas. Quand on accepte le côté hardcore et le fait qu'il faudra recommencer 1000 fois / tricher pour s'en sortir, on commence à se mettre en quête du bon chemin, à dessiner une carte du labyrinthe (indispensable pour s'en sortir), et c'est quand même vraiment fun. Et puis on en chie tellement que c'est une délivrance d'atteindre le 400. Bref, pour les masochistes en manque de fantasy pulp.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 807 fois
6 apprécient

Nazegoule a ajouté ce livre à 1 liste Le Labyrinthe de la mort - Défis fantastiques, tome 6

  • Livres
    Illustration Pulp

    Pulp

    Avec : Le Labyrinthe de la mort - Défis fantastiques, tome 6, La Reine Margot

Autres actions de Nazegoule Le Labyrinthe de la mort - Défis fantastiques, tome 6