Le Guide de la Révolution libyenne

Avis sur Le Livre vert

Avatar Evether
Critique publiée par le

[Contexte de Lecture]

On a entendu beaucoup de vilaines choses sur Mouammar Kadhafi dans les médias français. Dictateur cinglé qui aurait fait beaucoup de mal à son pays, il serait également un tueur sanguinaire, un violeur de femmes et d'enfants éhonté et un dangereux psychopathe arriéré en toge scintillante. Il faisait partie des ennemis publics numéro un à anéantir très vite. En 2011, nous avons pu suivre sa traque par les "rebelles" en direct et sa mise à mort filmée a tourné sur internet. Peu après, les circonstances de son décès étant troubles, les médias les plus sérieux ont commencé à retourner leur veste et quelques bribes de vérité sont sorties au grand jour : Le colonel Kadhafi était surtout un danger pour la France à cause de menaces de révélations sur la campagne de financement de Sarkozy, il aurait en réalité été tué par un agent secret français. Les rumeurs disent également qu'il était une menace financière pour l'Occident à l’échelle mondiale à cause de sa volonté de mise en place d'une nouvelle monnaie africaine forte, à mettre en concurrence face à l'Euro et le Dollar. Enfin, en 2016, en parallèle de la bataille Trump/Clinton pour arriver au pouvoir, de nouveaux éléments officiels provenant de lettres déclassifiées d'Hilary Clinton confirment bien les deux menaces qu'il constituait. Mouammar Kadhafi possédait 143 tonnes d’or et 143 tonnes d’argent avec lesquels il souhaitait créer une nouvelle monnaie unique pour l’Afrique et fournir aux pays francophones africains «une alternative au Franc CFA». Nous pouvons également y lire que «L'or avait été rassemblé avant la révolte actuelle et devait être utilisé pour la création d'une monnaie panafricaine basée sur le dinar libyen».

Fascinant personnage que Mouammar Kadhafi, parti de rien, né dans une famille de bédouins du désert analphabètes et ayant réussi à renverser le régime de son pays à seulement 25 ans.
Etant très attirée par ce personnage caricatural et mystérieux ressemblant parfois à un Jafar d'Aladdin dont la vie aurait été écourtée par les grands-puissants français et ayant vraiment du mal à croire nos merdias français qui se contredisent tout le temps selon le vent, j'ai naturellement souhaité en savoir plus sur le plan politique de feu-"Moumou" et me suis donc procuré le Livre Vert pour aller à la source.

[Le Livre]

Publié en trois partie, d'abord en 1975, six ans après le coup d’État qui renversa le roi Idriss al-Mahdi al-Sanussi puis complété en 1977 et 1981, le livre vert est vraiment très court, à peine 88 pages et facilement trouvable en PDF. Il constitue le fondement de la réflexion qui aboutira à la création de la « Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste », instaurée en 1977 par Mouammar El-Kadhafi, qui prendra lui-même, deux ans plus tard, le titre de Guide de la Révolution libyenne.
Il est disponible chez deux éditeurs en France (Hadès Edition à moins de 10€ et Kontre Kulture à 13).

La première partie s'intitule "La solution du problème de la Démocratie : le pouvoir du peuple".
Ici tous les appareils du gouvernement en prennent pour leur grade : La démocratie telle qu'elle est appliquée partout dans le monde, le parti, la classe, le referundum etc... Pour Kadhafi, tout est une dictature hypocritement dissimulée et la solution se trouverait dans "les congrès populaires et les comités populaires". En gros, chacun devrait être acteur de la politique du pays en participant à une micro-échelle à des comités et en élisant des représentants à des congrès. Exit donc les présidentielles, le pouvoir revient globalement au peuple. L'idée est très sympa mais manque d'explications sur le fonctionnement du système proposé. Ensuite arrive le seul point un peu noir du bouquin, le chapitre "La loi de la société" qui régirait selon lui naturellement tout homme et serait un mélange évident entre "religion et culture ancestrale". Idée relativement trouble et aux barrières floues qui est difficilement assimilable pour un occidental contemporain.

La deuxième partie s'intitule "La solution au problème économique : le Socialisme".
Ici, Kadhafi explique sa vision du socialisme, en contradiction évidemment avec un système globalement capitaliste en détaillant les problèmes liés au salariat qui entraîne l'asservissement des individus. La solution proposée est encore une fois un système plus égalitaire et plus libre qui rappelle un peu le communisme mais en gardant quand même une notion de propriété privée. Personne ne doit être l'esclave d'un autre, la terre appartient à tout le monde et nous avons assez pour tous l'exploiter de manière égale et en retirer nos propres bénéfices selon notre productivité pour nous-même.

Enfin, la troisième et dernière partie, un peu plus fournie nommée "Les fondements sociaux de la troisième théorie universelle" traite des droits naturels et de la place des individus selon leur rôle naturel puis au sein du nouvel espace politique lybien : la famille, la tribu, la nation, la femme, les minorités, les noirs. Le livre se clôture sur l'éducation, la musique et l'art et enfin, le sport.
Ici on trouve vraiment plein d'idées intéressantes souvent étayées par leur caractère évident dit "naturel" à suivre, souvent pour contrer l'avancée "dégénérée" et contre-nature de certains points en occident. Le chapitre sur l'éducation des enfants et la place de la femme dans la société m'a d'ailleurs vraiment interpellé.

Pour résumer, le livre propose donc de façon un peu utopique car peu détaillée, un système totalement égalitaire, social, patriote et nationaliste menant vers un équilibre sain et positif ou tout le monde arriverait à trouver sa place et survivre selon ses capacités.
Il parle rarement de Dieu et jamais des lois coraniques en essayant de garder un ton universel pouvant s'adapter à tous les peuples. Enfin, en resituant le livre dans le contexte, c'est à dire années 70/80 en Lybie, le livre semble même réellement avant-gardiste et moderne. En ne resituant pas, le livre sent parfois un peu trop le bédouin du désert et il peut parfois faire un peu rétrograde à cause des références de "lois naturelles" cultoro-religieuse et ses explications basées sur un système très "patriarche". Je le trouve néanmoins étonnamment agréable à la lecture.

De mon point de vue on est donc très loin d'un livre dangereux et abominable type "Mein Kampf-like" comme j'ai pu entendre parfois. Je conseille la lecture, vraiment intéressante, aisée et courte à tout le monde au moins une fois pour se faire un avis plus prononcé sur le sujet. Pour le reste, il faut parler à des lybiens ayant vecu l'avant-le pendant et l'après régime, pour se faire une idée définitive sur le grand méchant Kadhafi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2291 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Evether Le Livre vert