Satan aura eu raison de moi

Avis sur Le Maître et Marguerite

Avatar Nausaj
Critique publiée par le

Voilà, j'abandonne page 447. Je n'arrive pas à aller plus loin.
Ce livre est trop...complexe, farfelu, étrange, fantastique (je ne suis pas habituée au genre, et là c'est trop fantastique), vocabulaire très pointu, parfois complexe, ça va dans tous les sens, trop d'informations tue la fluidité d'une lecture amusante, reposante et agréable. Là, rien de reposant en vue.

La première partie est pour moi la plus intéressante.
Les mésaventures arrivant aux moscovites sont plutôt amusantes, on rit ou on a peur pour eux (certains passages m'ont vraiment donné une impression de peur et d'oppression), l'oeuvre du diable est partout, et ses sbires, mesquins. La partie au théâtre est plutôt rocambolesque, amusante. Bref, je pensais que le bouquin et l'histoire aller monter en puissance.
Mais non. À partir du milieu du livre j'ai déjà eu envie de décrocher. La lecture s'est faite plus douloureuse, moins longue, je lisais par morceaux en espérant arriver au coeur du livre. C'est long...ll y a beaucoup de noms, de personnages, à retenir, parfois il faut aller jeter un coup d'oeil dans les pages précédentes pour se rappeler quelle est la fonction d'un tel...
Et la troisième partie avec Marguerite m'a achevée. Pas habituée au genre, j'ai trouvé la touche fantastique assez exagérée. Plus rien n'étant réel, c'est assez difficile de s'imaginer les scènes. Comme je l'ai dit, c'est déjà compliqué, mais l'auteur en rajoute en partant dans plusieurs directions : vous commencez par suivre une description, puis une action, puis une action en plus totalement folle : un jeu d'échec vivant, avec ce qui s'en suit de descriptions...en plus de la description du lieu farfelu où est Marguerite...
(j'ai d'ailleurs pensé plusieurs fois à Harry Potter en lisant le livre)

Globalement le roman alterne de bons moments, bien trouvés, écrits, intéressants, et des moments longs, très longs, où finalement on se dit que si ça n'était pas écrit ça serait mieux. Et voilà, j'ai décroché. Peut-être aurai-je le courage de le relire dans quelques années...Mais là, trop c'est trop. A part certains passages, je n'ai pas pris plaisir à lire ce livre, à profiter de la satire sociale, je ne suis pas parvenue à me sentir moi aussi moscovite. La faute au fantastique et farfelu, peut-être.
Je recommande ce livre aux personnes qui sont avides d'imaginaire, qui parviennent parfaitement à imaginer la plus folle des scènes, mais pas à ceux qui aiment les romans un peu plus sérieux, terre à terre, ou qui souhaitent lire un livre qui les reposera.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1901 fois
4 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Nausaj Le Maître et Marguerite