Couverture Le Roi Lear

Critiques de Le Roi Lear

Livre de (1606)

  • 1
  • 2

Nemesis of old age

Grandiose fresque dont l'ouverture rappel, mutatis mutandis, le mahabharata : un roi rompt l'ordre des choses en remettant sa couronne et en divisant son royaume. Double impossible, aux yeux des Élisabéthains, qui ne peut se payer que dans une némésis à hauteur de la démesure. Cette trame politique-cosmique (c'est l'ordre du monde qui est dérangé) se tisse d'un autre fil, sur la vieillesse et... Lire la critique de Le Roi Lear

20
Avatar Kliban
10
Kliban ·

Critique de Le Roi Lear par Cinemaniaque

Quel splendide exemple du style de Shakespeare que ce Roi Lear : trahisons, rivalités, souffle épique et tragédie quasi antique... Il n'y a pas un temps de pause, pas un moment perdu dans ce monument théâtral, décomposé en une histoire principale et une annexe qui, évidemment, renforce la première. Certes, l'écriture n'est pas toujours des plus légères, et la complexité de l'histoire alliée au... Lire l'avis à propos de Le Roi Lear

8
Avatar Cinemaniaque
9
Cinemaniaque ·

Critique de Le Roi Lear par Thibaut B.

Les livres classiques, c'est caca, c'est pas drôle et c'est tout mou du genou. On a tous été des sales gosses qui disaient des conneries dans le genre, puis un jour il a été temps de faire le tri, et le moins qu'on puisse dire c'est que lire le Roi Lear (haha), ça aide. La pièce étale une telle dose de folie, d'hystérie, de souffrances et d'obscurité qu'il est impossible de la considérer comme... Lire la critique de Le Roi Lear

7
Avatar Thibaut B.
9
Thibaut B. ·

De Kurosawa à Shakespeare !!!

Je ne suis pas arrivé à lire cette pièce de Shakespeare sans penser sans arrêt à la transposition qu'en avait faite l'immense Akira Kurosawa dans le Japon médiéval pour une de ses plus grandes oeuvres "Ran". Pour tout dire, j'avais continuellement le thème musical, magnifiquement hanté, du film dans la tête. Les seules différences majeures entre la pièce d'origine et l’œuvre cinématographique... Lire l'avis à propos de Le Roi Lear

12
Avatar Plume231
9
Plume231 ·

Folie

Je devais étudier cette œuvre courant Noël, dans le cadre d'études supérieures nationales modernement littéraires. Le thème abordé était celui de la folie. J'ai eu 18/20, je n'en suis presque pas étonné. C'est un sujet qui me connaît. Quand on en revient, la folie on sait la reconnaître là où elle est. On sait même un peu la disséquer, la classer, l'identifier, la déconstruire. À s'en... Lire l'avis à propos de Le Roi Lear

5 2
Avatar VernonMxCrew
9
VernonMxCrew ·

Critique de Le Roi Lear par Notche

Merci William, j'avais eu du mal à lire ton songe d'une nuit d'été qui me paraissait trop chargé et trop complexe pour cet il était une fois au pays des fées. mais ici, ici tout ton génie se montre, maîtrisant cette belle langue qu'est la tienne, tu fais fi des convenances, n'hésitant pas à sortir quelques phrases bien crûes. Tes histoires nous paraissent peu originales tant elles ont perpétué... Lire l'avis à propos de Le Roi Lear

4
Avatar Notche
9
Notche ·

Critique de Le Roi Lear par Reymisteriod2

Peut-être la pièce la plus aboutie de William Shakespeare. Ce qui est fascinant, chez le dramaturge britannique, c’est son extrême modernité, discernable dans toutes les oeuvres que j’ai pu lire de lui. Shakespeare est un formidable « mélangeur » si j’ose dire : il mélange thème universel avec thèmes politiques et visionnaire tout comme il combine la tragédie au burlesque ou à... Lire l'avis à propos de Le Roi Lear

1
Avatar Reymisteriod2
9
Reymisteriod2 ·

L'histoire d'un fou

Assez fort déçu de cette pièce. Je trouve que Shakespeare se perd dans son trop grand nombre de personnages, qu'aucun n'est vraiment bien exploité. Le roi Lear et son fou m'ont par exemple beaucoup plu mais ils n'apparaissent que très peu, comme tous les autres personnages. Il y a un peu trop de sous-intrigues aussi, dont la finalité paraît assez évidente tout de suite. Et puis comme... Lire la critique de Le Roi Lear

4 4
Avatar Fatpooper
4
Fatpooper ·

L'homme qui parlait au vent

La pièce de Shakespeare qui me faisait le plus envie, avec Hamlet, avec lequel Lear partage une thématique commune: la folie. Inspirée de la légende du Roi celte Leir, la pièce nous propulse dans une Grande-Bretagne pré-chrétienne (aux environs de 800 avant J-C) malgré de nombreux anachronismes inévitables, l'archéologie n'ayant point encore été inventée à l'époque de Shakespeare.... Lire la critique de Le Roi Lear

2
Avatar Amrit
8
Amrit ·

Sans doute l’une des plus foisonnantes et des plus désespérées tragédies de Shakespeare.

Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2015/08/24/note-de-lecture-le-roi-lear-shakespeare/ Lire l'avis à propos de Le Roi Lear

2
Avatar Charybde2
8
Charybde2 ·
  • 1
  • 2