Manuel de psychologie

Avis sur Le Rouge et le Noir

Avatar faer
Critique publiée par le

Comment passer à côté de ce livre ? N'est-ce pas, après tout, le livre préféré des adolescents, au coude à coude avec l’Écume des jours (mais c'est un peu comme les radios, elles sont toutes #1) ? Il fallait bien le lire un jour ! Hé bien c'est fait, et tant mieux, parce que c'était bien. Et maintenant tout s'éclaire.
C'est vrai, c'était un mystère : pourquoi le livre préféré des ados ? Pour Vian c'est facile, c'est rigolo et triste en même temps, tout ça. Mais Stendhal, c'est gros quand même, il faut se le farcir. Heureusement, première raison, le lycée est passé par là (moi j'ai pas connu, tant pis). Il suffit de parcourir les avis sur ce site pour valider ce premier point. Mais après, quoi ? Deuxième raison, ça parle d'amour. Oui, bon, on est loin de Twilight, mais pourquoi pas. C'est peut-être pas si con un ado, en fait. Alors les histoires d'amour façon début XIXe siècle, ça marche ? Allez, sûrement qu'il y a de quoi être touché par ce cher Julien, par sa timidité toute adolescente et accidentelle, dissimulant avec peine une âme enflammée. Ah, la jeunesse ! Et puis le spectre de l'héroïsme napoléonien qui transpire toujours chez Stendhal et qui transfigure les relations humaines pour en faire de glorieuses et trépidantes batailles au dénouement épique ! Forcément, ça fait son petit effet, de temps en temps, avec d'autant plus de force que l'ado vient de se farcir 100 pages de description pour faire plaisir à son prof de lettres et qu'il est surpris d'être tout à coup touché par ce qu'il lit. Beaucoup de douleur et un peu de plaisir, voilà qui emporte l'adhésion.
Puis allez, c'est pas n'importe quelle histoire d'amour. C'est un amour naissant. Pas au sens "premier amour" (enfin si), mais d'un amour à définir. Car c'est une histoire d'amour mettant en scène une dame qui ne connaît pas l'amour, le grand, celui des livres, qu'elle n'a jamais lus, parce que c'est un truc de Parisien (notez comme l'idée est belle). Ça ne s'invente pas ces choses là. Ça lui parle à l'ado, ça.

Bref, en vérité je m'en fiche un peu des ados, mais je pense (j'espère ?) que j'ai réussi à esquisser ce qu'il y a de bien dans ce livre, du moins en partie. Reprenons avec un peu de sérieux. Le Rouge et le Noir a tout du classique : d'un côté un cadre historique rigoureux, de l'autre des citations bidons à chaque début de chapitre, si possible en (mauvais) anglais, pour faire parler les gens. Il avait tout compris. Stendhal, au fond, c'est un immense psychologue. Peut-être le meilleur que j'ai pu lire. Et comment ne pas rester subjugué par son écriture et la qualité de ses descriptions, qui font qu'en général on apprécie le côté "historique" du roman ? Je dirais, moi, que ce roman éduque. Je suis tombé une fois sur une citation de Stendhal (probablement à moitié bidon, mais ça lui va bien du coup) : "On peut tout acquérir dans la solitude, sauf du caractère". Hé bien, il fallait probablement y remédier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 888 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de faer Le Rouge et le Noir