Le Seigneur des Anneaux est un livre difficile a aborder. Il est réputé long, lent dans son action et assez indigeste. Cette réputation n'est pas usurpée mais a probablement été exagérée par les personnes ayant abandonné sa lecture au premier tome.


Alors oui, je suis d'accord, le début de La Communauté de l'Anneau est loin d'être palpitant. Pour rappel, cela commence quand Gandalf, un puissant magicien, arrive à Hobbitebourg pour annoncer à Frodon que son héritage familial, un anneau qui rend invisible, est en fait la clé du pouvoir du seigneur des Ténèbres, Sauron, qui fera tout pour le récupérer. La quête de Frodon est alors de trouver un moyen de détruire cet anneau, qui en plus de détenir un grand pouvoir possède une volonté propre et peut influencer son porteur. On comprend à ce moment là que l'on est aux prémices d'une aventure épique. Et tout retombe comme un soufflet lors du départ d'Hobbitebourg. Le voyage est lent, les héros pas encore très conscient de ce qu'il se passe et surtout les péripéties sont ININTÉRESSANTES ET INUTILES (Tom Bombadil je te hais). Mais je vous encourage à continuer, ce livre mérite qu'on lui donne le bénéfice du doute. L'aventure commence à devenir intéressante lorsque la troupe arrive au village de Bree. Il faut persévérer pendant un peu plus de 200 pages (d'après mon édition).


Une fois l'aventure lancée, elle reste intéressante à suivre jusqu'au bout. Toutefois, ne vous attendez pas à un déroulement de roman "classique", il s'agit d'une épopée à la manière de L’Iliade ou de l'Odyssée. Vous ne trouverez pas de grand twist à la fin, ou de personnages complexes et extrêmement développés. A la place, Tolkien propose un périple à travers la Terre du Milieu, qui recèle de merveilles et d'horreurs, au moyen d'abondantes descriptions et d'une volonté de créer un monde riche avec plusieurs races ayant chacune son histoire et sa propre culture.


Je ne mets pas la note maximale pour l’indigestion qui peut survenir lorsque vous essayer de lire deux chapitres à la suite (ces derniers étant beaucoup plus longs que la moyenne). Paradoxalement, cette écriture dense est aussi la plus grande force de l'oeuvre, qui m'a vraiment fait voyager de la Comté jusqu'au Mordor.

MemoryCard64
9
Écrit par

Le 4 janvier 2015

Le Seigneur des anneaux - Intégrale
Hypérion
9

L'oeuvre qui se bonifie à chaque lecture

Je n'ai pas aimé Le Seigneur des anneaux à ma première lecture. Son découpage en grands blocs narratifs indépendants, ses descriptions à rallonge, ses chants et poèmes que je sautais allègrement, ses...

il y a 10 ans

134 j'aime

42

Le Seigneur des anneaux - Intégrale
Lunem
7

Critique de Le Seigneur des anneaux - Intégrale par Lunem

J'ai honte. J'ai vraiment honte. Je sais que l'histoire est superbe, raison pour laquelle je me refuse à mal le noter, pourtant je garde le souvenir d'une longue souffrance à lire la saga du père...

il y a 12 ans

86 j'aime

11

Le Seigneur des anneaux - Intégrale
Samu-L
10

Tout ceux qui errent ne sont pas perdus

“Some who have read the book, or at any rate have reviewed it, have found it boring, absurd, or contemptible, and I have no cause to complain, since I have similar opinions of their works, or of the...

il y a 8 ans

81 j'aime

45

Les Malheurs de Sophie
MemoryCard64
5

Le plus grand damage control de 2016 ?

Les Malheurs de Sophie fait partie des quelques romans qui m'ont donné le goût de la lecture plus jeune. J'ai donc un attachement tout particulier pour cette histoire et l'attendais au tournant...

il y a 6 ans

13 j'aime

2

T'aime
MemoryCard64
1
T'aime

T'aime T'aime et nanar

"Gontieeeeeeeer ! Hé ! GONTIEEEEEEEEEER ! Gontier c'est à toi qu'je parle ! Comme tes avocats ont décidé que j'pouvais voir ma fille que demain et qu'c'est ce soir... qu'j'ai envie lui dire que je...

il y a 6 ans

10 j'aime

4

Adèle et la Bête - Adèle Blanc-Sec, tome 1
MemoryCard64
5

L'Adèle et la Bête

Le film de Besson était mauvais, mais il a le mérite de m'avoir donné envie de découvrir le matériau d’origine, l'histoire et l'univers d'Adèle Blanc-Sec... Bon alors Tardi a une patte graphique...

il y a 7 ans

9 j'aime