Une des plus grandes épopées de la littérature

Avis sur Le Seigneur des anneaux - Intégrale

Avatar MemoryCard64
Critique publiée par le

Le Seigneur des Anneaux est un livre difficile a aborder. Il est réputé long, lent dans son action et assez indigeste. Cette réputation n'est pas usurpée mais a probablement été exagérée par les personnes ayant abandonné sa lecture au premier tome.

Alors oui, je suis d'accord, le début de La Communauté de l'Anneau est loin d'être palpitant. Pour rappel, cela commence quand Gandalf, un puissant magicien, arrive à Hobbitebourg pour annoncer à Frodon que son héritage familial, un anneau qui rend invisible, est en fait la clé du pouvoir du seigneur des Ténèbres, Sauron, qui fera tout pour le récupérer. La quête de Frodon est alors de trouver un moyen de détruire cet anneau, qui en plus de détenir un grand pouvoir possède une volonté propre et peut influencer son porteur. On comprend à ce moment là que l'on est aux prémices d'une aventure épique. Et tout retombe comme un soufflet lors du départ d'Hobbitebourg. Le voyage est lent, les héros pas encore très conscient de ce qu'il se passe et surtout les péripéties sont ININTÉRESSANTES ET INUTILES (Tom Bombadil je te hais). Mais je vous encourage à continuer, ce livre mérite qu'on lui donne le bénéfice du doute. L'aventure commence à devenir intéressante lorsque la troupe arrive au village de Bree. Il faut persévérer pendant un peu plus de 200 pages (d'après mon édition).

Une fois l'aventure lancée, elle reste intéressante à suivre jusqu'au bout. Toutefois, ne vous attendez pas à un déroulement de roman "classique", il s'agit d'une épopée à la manière de L’Iliade ou de l'Odyssée. Vous ne trouverez pas de grand twist à la fin, ou de personnages complexes et extrêmement développés. A la place, Tolkien propose un périple à travers la Terre du Milieu, qui recèle de merveilles et d'horreurs, au moyen d'abondantes descriptions et d'une volonté de créer un monde riche avec plusieurs races ayant chacune son histoire et sa propre culture.

Je ne mets pas la note maximale pour l’indigestion qui peut survenir lorsque vous essayer de lire deux chapitres à la suite (ces derniers étant beaucoup plus longs que la moyenne). Paradoxalement, cette écriture dense est aussi la plus grande force de l'oeuvre, qui m'a vraiment fait voyager de la Comté jusqu'au Mordor.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 222 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de MemoryCard64 Le Seigneur des anneaux - Intégrale