Je ne suis pas un fanboy ... je suis un hobbit !

Avis sur Le Seigneur des anneaux - Intégrale

Avatar Cmd
Critique publiée par le (modifiée le )

- Papa, à ton avis je pourrai lire quoi comme bouquin ?
- Et bien tu as 8 ans et tu es bourré d'imagination, tiens prends ce pavé qui traine dans la bibliothèque, c'est le premier tome du Seigneur des anneaux.

Ainsi commença ma première lecture qui m'amena jusqu'à la fin du deuxième tome, je trouvais la lecture ardue mais l'histoire passionnante, séduit par de nombreux passages qui parlaient à mon imaginaire (Tom Bombadil for ever) mais prenant mes distances avec ce cheminement calme de l'écriture, je n'avais alors pas trouvé le courage de poursuivre ma lecture. Depuis je l'ai relu plusieurs fois en entier, chaque fois avec un plaisir décuplé comme le souligne Hypérion dans sa critique. Il parait que certains se plaignent du style, j'ai moi-même une édition datant des années 60 dont la traduction est une petite merveille (bien qu'on perde dans les chansons une partie de ce jeu des sons qui fait pourtant le plaisir de Tolkien dans sa version originale).

Bon viennent alors les questions du lecteur méfiant au regard éteint, il va vous demander ce que c'est ? Si ça vaut le coup ? Si en ayant vu le film, les livres valent tout de même le détour ? Il est sans doute inutile de préciser aux autres lecteurs avisés que la dernière question a le don de provoquer un flot de larmes amères et de mots crus qui forment une tempête sur le sacripant, les autres auront droit à des réponses, bien évidemment.

Ainsi le Seigneur des anneaux c'est un conte pour enfant qui au fur et à mesure de son écriture va devenir une plongée dans les mythes, construction démentielle qui ne peut que parler aux lecteurs avide d'un univers, d'une cohérence, d'échos qui résonnent par delà les âges, comme le dit Sam dans le deuxième tome "Les grandes histoires se terminent-elles jamais ?" ! Le fait que ce soit fondateur d'un genre, créateur d'un univers qui est nous est désormais resservi à toutes les sauces, preuve s'il en est qu'il est maintenant difficile de s'en passer tant il a empreint l'imaginaire collectif, mais sans jamais cette touche de sacré que pose Tolkien, n'est pas un argument en soit, c'est plutôt une constatation qui montre la suprématie sans conteste du bouquin.

Le Seigneur des anneaux c'est aussi et surtout poétique, beau, émouvant, excitant, épique ... Une telle palette qu'on pleure pendant de nombreuses soirées d'hiver en se disant qu'on a pas eu la chance de vivre parmi les descendants du Nùmenor. Nùmenor, d'ailleurs, laissez ce nom résonner, prononcez le à haute voix et savourez le avant de replonger en esprit dans tout ce qu'il vous évoque. C'est en partie ça la force de cet oeuvre.

Après dans un avis tout à fait personnel, une part de la magie qu'il dégage vient de sa merveilleuse construction qui justement est conçue pour que chacun puisse résonner avec l'ouvrage. Nous sommes tous plus ou moins des hobbits, des personnes ancrées dans leur confort, leur voisinage, leurs amitiés, leur habitudes, leur tradition. On aime tous déguster un plat savoureux, et pourquoi pas deux ? On aimerait tous se voir sur une colline au soleil couchant dans un fauteuil en osier en faisant des ronds de fumées qui s'abîment dans le calme lointain tandis que le vent doux caresse votre peau lisse. On est tous un peu des hobbits, on se sent proche de ces joyeux lurons parfois un peu irréfléchi. C'est avec eux que nous découvrons le monde, partant d'une comté rassurante et familière vers l'inconnu et comme nous ils se sentent neufs dans ce monde ancien, ils côtoient des noms qui brillent dans les légendes et nous font comprendre qu'on doit se sentir tout petit. Ils traversent des épreuves en s'armant de ce courage qu'on ne pensait trouver en si bonne taille chez ce petit peuple.

Et diantre, la magie opère, les personnages sont fous de charisme (mais pas ce charisme tapageur et séducteur qu'on trouve en légion dans les récits récents, je parle d'un charisme rayonnant d'un visage sans sourire gouailleur, telle une aura, un halo flamboyant), les paysages sont magnifiques, le tout est réaliste, poétique, fataliste, empreint de splendeur, d'émotion et de grandeur. Le tout est, aussi bien en terme de construction de l'intrigue que dans le style, réfléchi, bien pensé, bien amené. Une merveille.

Oh et puis foi de Cariadoc de Longoulet, je ne peux que plaindre ces grandes gens qui n'ont pas le coeur à l'ouvrage merveilleux, moi je suis un hobbit et fier de l'être !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1176 fois
25 apprécient

Cmd a ajouté ce livre à 2 listes Le Seigneur des anneaux - Intégrale

Autres actions de Cmd Le Seigneur des anneaux - Intégrale