Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Bien plus qu'un thriller.

Avis sur Le Silence des agneaux

Avatar perrine_mougeot
Critique publiée par le

Certains parleront de bon thriller, d'autres ne vont connaître que le film comme film d'épouvante, alors qu'il faudrait qualifier Le Silence des agneaux de Thomas Harris comme une vraie enquête de criminologie avec une profondeur psychologique très bien décrite.

Clarice Starling est une jeune recrue du FBI, diplômée de psychologie, qui incarne le souffle nouveau d'un mode de penser encore inconnu par les méthodes archaïques du FBI. A l'époque étudier le profil psychologique des tueurs en série n'était pas répandu, seule la nouvelle génération sortie de psychologie commençait à utiliser ces méthodes.

Il y a 3 grands personnages dans cet ouvrage qui retient l'attention des lecteurs, Clarice Starling, le Dr. Hannibal Lecteur et le tueur en série recherché, Buffalo Bill.

Hannibal Lecter est vu comme un grand tueur en série, et tout le monde à part Starling le traite en monstre. Le fait de se sentir humain aux yeux de quelqu'un va donner au Dr. Lecter une occasion de s'amuser, mais on découvre une véritable envie d'aider Starling à retrouver la trace de Buffalo Bill.
Durant ces entretiens avec le Dr. Lecter on sent une complicité émerger, dérangeante et malsaine, mais tout de même fascinante. Il faut dire que Starling est fascinée par Lecter et sa façon de penser, ses éclats de noirceurs dans ces yeux si bien décrits par Thomas Harris. Lecter perdrait presque son statut de monstre au profit d'un statut beaucoup plus humanisé, est-ce grâce à Starling ou est-ce selon le fruit de notre imagination?
Le fait que le Dr. Lecter soit au départ psychiatre donne une dimension axée sur l'entretien psychologique, donné au départ par Starling mais qui se retourne contre elle, car le véritable psychiatre c'est Lecter, et il est très doué dans sa profession. Toutes les petites ruses misent en place pour amener l'enquêtrice à révéler ses plus grands secrets sont très bien maîtrisées par Lecter, ce qui amène à se demander si Thomas Harris n'a pas fais des études de psychiatrie pour écrire son livre.

L'enquête autour de Buffalo Bill devient une obsession pour la jeune recrue, et Harris décrit le mécanisme de cette obsession qui augmente au fur et à mesure des pages. Elle donne une très bonne analyse de Buffalo Bill, elle cerne son profil psychologique, très dense et très réaliste, qui va la mener jusqu'à lui. Toute cette analyse est faite selon les critères psychologiques utilisés dans la criminologie, ce qui donne (pour les connaisseurs) une profondeur psychologique réelle que l'on peut retrouver dans les vraies enquêtes.

Il y a un vrai travail au niveau du statut du tueur en série, on remarque une grande connaissance et quelques passages sont inspirés des faits de vrai serial killer, comme Ted Bundy. C'est ce qui donne son caractère authentique à l'oeuvre de Thomas Harris, lorsqu'on s'y connaît en tueurs en série!

Ce livre est le reflet du renouveau psychologique dans les enquêtes de police. Désormais beaucoup d'ouvrages, de films ou de séries se basent sur le profil de l'état mental du tueur en série, profil qui a tendance à fasciner plus d'une personne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 528 fois
4 apprécient

Autres actions de perrine_mougeot Le Silence des agneaux