L'homme ne sera pas éternellement le temple du verbe.

Avis sur Le Successeur de pierre

Avatar convivio
Critique publiée par le

Notre cerveau n'est-il pas sans le savoir en train de déménager sa boutique de données sur un nouveau support matière constitué d'une mosaïque destinée à ne garnir qu'une seule entité?

Chaque fois que l'on écrit un programme destiné à n'importe quel élément de notre quotidien on entretient sans le savoir le développement d'un esprit machine dont le but est d'emmagasiner dans tous ses registres l'intégralité de ses possibilités.

Une sorte de fosse de Babel dont la source n'est qu'un seul visage projetant sa diaspora tout azimut.

Une créature sécurisante ou intolérante dont le but est de dérouler dans un soft monocorde l'intégralité de la disparité de ses instructions.

Le basculement de nos neurones vers un byte insensible que nous avons nous mêmes crée avec comme conséquence l'entretien d'un système ne fonctionnant plus que par la procédure.

Un nouveau pouvoir capable de maîtriser un environnement humain devenu le combustible de la sécurité, de l'avertissement, de la relance et de la sanction numérisée.

Une créature capable d'exécuter sa thématique sans jamais s'en lasser mais surtout de raisonner, de se percevoir et d'améliorer ses circuits en communiquant avec ses différents partenaires le tout ne devenant plus qu'un seul réseau.

L'individu devient l'esclave de sa propre progéniture dont la numérisation de plus en plus consciente de ses opportunités n'est plus qu'un verbe synthétique répétant inlassablement dans la froideur la plus extrême ce que nous lui avons appris tout en prenant de l'envergure.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 98 fois
2 apprécient

Autres actions de convivio Le Successeur de pierre