Avant Dracula

Avis sur Le Vampyre

Avatar Sarah Beaulieu
Critique publiée par le

Un soir, dans la villa Diodati, Lord Byron et les Shelley se lancent un défi : écrire une histoire de fantômes. Lord Byron commencera Le Vampire, mais l’abandonnera finalement. Mary Shelley écrit Frankenstein.
C’est John William Polidori, secrétaire particulier de Byron, qui terminera le récit commencé par le poète.
Dans ce contexte étrange, il donne naissance au personnage intriguant de Lord Ruthven, déjà peint comme un monstre séduisant, qui n’a de monstrueux que ses crimes, et qui charme ses victimes avant de les vider de leur sang.
Court et efficace, le récit dessine déjà une image du vampire que l’on sent proche de celle de Dracula. Bram Stoker s’inspirera en effet de ce personnage qui créa une formidable réaction au sein de la société anglaise, pour qui le vampire portera pour longtemps le nom de Lord Ruthven, avant d’être remplacé par le formidable Dracula.

On notera la note explicative proposée dans l’édition Babel, véritable mine d’informations sur l’origine de la nouvelle et sur le mythe des vampires. Une excellente façon de terminer sa lecture, et d’enchaîner avec la relecture de Dracula ou de Carmilla.

A lire sans hésiter.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 422 fois
2 apprécient

Sarah Beaulieu a ajouté ce livre à 1 liste Le Vampyre

Autres actions de Sarah Beaulieu Le Vampyre