Avis sur

Le braconnier du lac perdu par Emeralda

Avatar Emeralda
Critique publiée par le

On nous présente cet opus comme étant le plus sombre de la trilogie et l'on ne nous a pas menti. Je puis vous l'affirmer après avoir tout lu.
C'est sombre, un peu à l'image de la météo / du climat rude qui règne sur les îles des Hébrides. Le beau temps, l'été ne dure jamais assez. Ensuite, on passe toute une vie à chercher ces belles journées, douces et insouciantes, pleines de promesses et de rêves. La jeunesse s'envole bien vite...

Les personnages nous sont pour certains très familiers maintenant. Même avec le temps qui s'est écoulé entre les trois lectures, on reprend bien vite ses marques. Peter May nous dresse un tableau peu banal que l'on n'oublie pas facilement. Sa force réside dans les détails qui nous sont donnés qui éclairent notre compréhension globale. Les descriptions ne sont point là pour nous endormir, elles font parties de l'histoire tout autant que le reste. Cette trilogie, c'est un vaste tout de l'existence.

L'écriture qui fait des allers / retours dans le temps est plus perturbatrice, mais là encore le talent fait que l'on replace de soi-même les éléments, les protagonistes et les évènements là où ils doivent être.

L'intrigue policière passerait presque au second plan tellement l'aventure humaine que l'on retrouve dans ces pages est marquante.
Le braconnier du lac perdu ferme admirablement bien la marche de la trilogie et j'oserai dire que la boucle est bouclée même si la vie continue avec son lot d'absents toujours plus nombreux remplacés par les existences nouvelles qui ne demandent qu'à tracer leur route.
Une trilogie a découvrir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 677 fois
7 apprécient

Autres actions de Emeralda Le braconnier du lac perdu