Couverture Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Critiques de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Livre de (2008)

  • 1
  • 2

Critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse par Sedgewick

Ah, Paasilinna ! Cette poésie, cette plume douce-amère, ce ton cynique et pince-sans-rire. J'ai été ravie de le retrouver pour ce roman déniché sur les étagères de ma bibliothèque locale. On retrouve Eemeli Toropainen, petit-fils d'un brûleur d'églises et bouffeur de curés. À la mort de son père, celui-ci lui fait un voeux plus que farfelu : il voudrait qu'en son hommage soit... Lire l'avis à propos de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

2
Avatar Sedgewick
9
Sedgewick ·

Critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse par MrAmeni

Bon moment de lecture avec Le Cantique de l’apocalypse joyeuse (Choisi dans les étagères de la médiathèque grâce à son titre puis résumé et à Petits suicides entre amis du même auteur) Le résumé est un peu trompeur. Je pensais débarquer directement dans un décor apocalyptique style "La Route" version finno-humoristique. Mais ce thème n’arrive que vers la moitié du roman. On suit la... Lire l'avis à propos de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

2
Avatar MrAmeni
7
MrAmeni ·

Critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse par Gourgandine

Le style nordique contemporain est toujours extrêmement agréable à lire : simple, efficace, parfois quasi-journalistique car très détaillé et précis, mais sans être ni lourd ni pompeux, et, Arto Paasilina étant avant tout poète, assez rythmée ici. Sans doute cela sonne t'il vraiment bien en finnois, qui plus est, mais je ne m'avancerai pas sur ce terrain. C'est une petite fable écolo, qui met... Lire la critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

2
Avatar Gourgandine
7
Gourgandine ·

Vision d'apocalypse à la finlandaise

CANTIQUE DE L’APOCALYPSE JOYEUSE Encore une oeuvre de Paasilinna qui nous emmène dans son délire visionnaire vers l’ores de la forêt de Kainuu aux abords de la frontière Russe. Eemeli Toropainen, accepte de se soumettre aux voeux de son grand père Asser Toropainen, communiste repenti et grand bruleur d’églises. Ce dernier, à l’aube de sa mort, demande à son petit fils de construire... Lire la critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Avatar Solona
8
Solona ·

Critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse par LanglaisMats

Qu'un brûleur d'église profondément anti-clérical décide qu'on en fasse construire une en son hommage après sa mort et nous voilà embarqués au fin fond des forêts finlandaises au sein d'une petite communauté florissante. Pendant qu'elle s'organise en développant un mode de vie simple et en autarcie, le monde sombre dans le chaos. Ukonjärvi apparaît comme un petit paradis qui se moque des... Lire la critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Avatar LanglaisMats
9
LanglaisMats ·

Critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse par Chro

Par Bernard Quiriny Il faudra un jour qu'un universitaire sérieux se penche sur l'oeuvre de Paasilinna, pour une étude littéraire mais aussi politique, philosophique, symbolique, anthropologique : sa passion pour la construction (tous ses personnages sont un peu entrepreneurs ou bâtisseurs) et la destruction (la gigantesque scène de mise à sac dans La Cavale du géomètre), son anarchisme... Lire la critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Avatar Chro
10
Chro ·

Critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse par Dany Pirard

Voici encore un Paasilinna absolument étonnant ! Au départ du dernier souhait d'un bouffeur de curé de faire construire une église par son petit-fils, l'auteur nous entraine vers le retour à la terre et aux vraies valeurs de l'homme; autour du personnage principal tout s'effondre : le commerce, la bourse, les entreprises et l'économie mondiale, et bien sûr la famine et la guerre vont pourrir ces... Lire l'avis à propos de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Avatar Dany Pirard
8
Dany Pirard ·

Ca donne envie de tout claquer

Paasalinna matérialise le fantasme de la fin du monde et d'une société qui a réussi à anticiper le coup en vivant durablement des ressources locales. Malgré tous les bâtons qu'on a essayé de mettre dans leurs roues, le village se développe et échappe à la guerre et à la famine mondiale. Facile à lire. Parfois un peu long. Il faudrait être un campagnard / agriculteur / bricoleur pur et dur pour... Lire l'avis à propos de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Avatar farhangi_ramin
7
farhangi_ramin ·

Le testament du grand brûleur d'églises Asser Toropainen par Patricia Tutoy

Le cantique de l'apocalypse joyeuse tient compagnie pendant les déplacements en transports collectifs et même sur le quai de la gare quand le train attend patiemment son conducteur ou son contrôleur, ou quand c'est un incident technique qui paralyse le départ, du type : " Le train est retenu à quai. En raison du froid, les portes ne se ferment pas. Les voyageurs sont priés de descendre et... Lire la critique de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Avatar Battmanu
7
Battmanu ·

L'apocalypse tranquillou...

Une bonne découverte que ce roman finlandais. Celui-ci se déroule en Finlande, au début des années 1990. Suite au décès de son grand-père, un ancien militant de gauche et brûleur d'église notoire, Eemeli Toropainen est chargé par ce dernier (sur son lit de mort) de créer une fondation qui aura pour objectif la construction d'une église en bois, sur les terres du défunt. Ce qui... Lire l'avis à propos de Le cantique de l'apocalypse joyeuse

1
Avatar M_le_maudit
8
M_le_maudit ·
  • 1
  • 2