Avis sur

Le gang des rêves par Jérôme Derochette

Avatar Jérôme Derochette
Critique publiée par le

« Ici, c’est pas une ville, c’est pas non plus une jungle. C’est juste une cage et nous sommes trop nombreux. C’est facile de devenir fou ».

New-York, dans les années 20. Pour Cetta, une jeune italienne qui a fui son pays natal, et Christmas, son fils issu d’un viol, l’Amérique est la promesse d’un avenir meilleur.

C’est le point de départ d’une fresque familiale dont l’obscurité et la lumière se disputent la faveur au fil des pages. Portée par de nombreux personnages secondaires, tantôt fascinants, tantôt insipides ou caricaturaux, l’intrigue convoque, au travers d’un style parfois très brut, de nombreuses thématiques, de la pauvreté à la prostitution en passant par le racisme ou encore l’émancipation de la femme.

« Le Gang des Rêves » constitue au final un bon roman, malheureusement affaibli par de trop nombreuses longueurs, par une fin extrêmement naïve et par des accentuations trop romanesques qui jurent souvent avec le réalisme général du quotidien qu'il décrit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 69 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jérôme Derochette Le gang des rêves