Le gène du sport

Avis sur Le gène du sport

Avatar Nominoe
Critique publiée par le

Sommes nous tous égaux face aux sports ? Autrement dit, est-ce qu’avec un volume d'entraînement conséquent nous pouvons tous devenir un champion ou existe-t-il des gènes qui permettent d’avoir des prédispositions pour tel ou tel sport ? Telle est la quête de David Epstein dans son fascinant ouvrage “Le gène du sport” où il cherche à déterminer si les performances sportives relèvent de l’inné ou de l’acquis. Évidemment, la réponse est rarement aussi tranchée et généralement un champion sera la résultante de 3 facteurs : les gènes, l'entraînement et l’environnement (c’est à dire bénéficier localement des structures pour s'entraîner et disposer d’une filière dans le pays pour repérer les forts potentiels et les faire progresser).

Pour construire son récit, David Epstein a fait un remarquable travail en s'appuyant sur de nombreuses études concernant plusieurs époques et plusieurs sports. Il n’hésite pas à sillonner le globe de l’Alaska à la Laponie en passant par la Jamaïque et le Kenya à la recherche d’explications sur - entres autres - l’incroyable domination des jamaïquains en sprint ou des kalenjins en marathon.

L’enquête de David Epstein est passionnante et nous apprend quantité de choses sur le corps humain. Évidemment avec un tel sujet, il est beaucoup questions de génétique ou de biologie moléculaire mais rassurez vous il n’est pas utile de bien connaître les chromosomes, les allèles ou la structure de la double hélice de l’ ADN pour bien comprendre les propos de David Esptein. L’auteur a fait un très bon travail de vulgarisation et même si on peut être un peu perdu dans certains cas cela ne nuit pas du tout à la compréhension globale de l’ouvrage. L’enquête fait songer aux articles que l’on peut parfois lire dans les excellentes revues Zatopek et Sport & Vie.

L’ouvrage regorge aussi de belles histoires, de celles qui font la légende du sport notamment ces athlètes aux prédispositions incroyables qui ont pu s’imposer dans leur sport en le commençant tardivement comme le sauteur en hauteur Donald Thomas ou la triathlète Chrissie Wellington par exemple.

Plus qu’un simple ouvrage scientifique sur le sport, Le gène du sport s’avère un fascinant voyage au coeur du corps humain et ses mystères.

Lire la critique sur Le café sport

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 286 fois
Aucun vote pour le moment

Nominoe a ajouté ce livre à 1 liste Le gène du sport

Autres actions de Nominoe Le gène du sport