Couverture Le quai de Ouistreham

Critiques de Le quai de Ouistreham

Livre de (2010)

  • 1
  • 2

Dans la dèche, à Caen et à Ouistreham

Florence Aubenas s'est déchirée, avec son bouquin. Du gonzo journalisme social total. Loin des articles pleurnichards des journalistes spécialisés dans la dénonciation des inégalité sociales, le livre d'Aubenas témoigne sans mise en scène du moi ni fioritures. On apprend ce qu'on savait déjà : difficile de (sur)vivre quand on fait partie du lumpenproletariat. Mais Aubenas le raconte avec ses... Lire la critique de Le quai de Ouistreham

10
Avatar Christophe
9
Christophe ·

La vraie vie des chômeurs, sans fioritures

Dans les médias, à la télé, on parle souvent de précarité. Mais décrite par ceux qui ne l'ont jamais vécu, cette précarité sonne faux, surtout lorsque nous, qui l'avons vécu, ne savons que trop ce qu'elle peut nous faire ressentir d'impuissance et de découragement. Tout ça, c'était avant le Quai de Ouistreham. Lorsque le bouquin est sorti, je me suis dit "encore un journaliste qui va nous faire... Lire la critique de Le quai de Ouistreham

6
Avatar DodieMars
9
DodieMars ·

La France d'en bas. Tout en bas.

J'ai toujours apprécié Florence Aubenas. Pas spécialement le personnage, apparemment très sympathique, mais la journaliste. Humaine, profondément humaine. Et la plume. Aussi humaine que celle qui la tient. Florence Aubenas, qu'elle aille auprès des accusés d'Outreau ou qu'elle s'immerge dans la vie surréaliste de complexité et d'humiliations répétées des petits, tout petits travailleurs de... Lire la critique de Le quai de Ouistreham

5
Avatar Leonor
9
Leonor ·

Ouistreham, écueil évité

Quand je lis un livre de ce type ou un journaliste prétend s'immerger dans un milieu qui n'est pas le sien j'ai toujours envie de crier à l'imposteur. Le safari chez les pauvres est un genre qui m'exaspère et Florence Aubenas a réussi à éviter la plupart des écueils de ce genre. Elle ne nous impose pas ses jugements , elle ne théorise pas. Elle nous livre plutôt une série de portraits ainsi que... Lire la critique de Le quai de Ouistreham

3
Avatar Axel
7
Axel ·

Gonzo au chômage

Le quai de Ouistreham est un bon livre.Un reportage poignant dans la peau de personnes aux chômage. Un véritable journalisme Gonzo, qui nous happe et nous entraine dans ce quotidien âpre. On peut tirer notre chapeau à Florence Aubenas pour cette immersion, cependant à la lecture de ce livre, le couvre chef est baissé vers les protagonistes que l'auteur rencontre. Car ce qui est dur dans ce... Lire l'avis à propos de Le quai de Ouistreham

3
Avatar funamb
7
funamb ·

L'écriture du vide

Je me souviens du tapage médiatique quand ce livre est sorti. J'ai même été tentée de l'acheter. Je me souviens des éloges, de l'admiration qu'Aubenas à suscitée, elle qui a bravé les barrières sociales, qui telle une ethnologue chevronnée, est allée voir comment vivaient les "pauvres". Et la voilà partie sur Caen, prête à en découdre avec Pôle Emploi, ces salauds de patrons, et ces incapables... Lire l'avis à propos de Le quai de Ouistreham

5
Avatar Chloé Loud'amour
2
Chloé Loud'amour ·

Ouistreham c'était plus fun en 44

La Crise, ce terme un peu passe-partout pour désigner le gros merdier ambiant de nos civilisations, est partout. Mais en soit comment se traduit-elle au quotidien? Qu'est-ce qui se cache derrière ce terme venu d'on ne sait où, ces fermetures d'usines et ces employés en colères? C'est ce que Florence Aubenas, fraichement revenue d'Irak après un séjour "prolongé", nous propose de découvrir. Mais... Lire la critique de Le quai de Ouistreham

2
Avatar Haldir_
8
Haldir_ ·

L'écriture d'en bas

J'ai détesté ce livre dès les premières lignes. L'avant-propos était annonciateur de la prose journalistique de Florence Aubenas, en témoigne ce petit extrait : Je suis journaliste : j'ai eu l'impression de me retrouver face à une réalité dont je ne pouvais pas rendre compte parce que je n'arrivais plus à la saisir. Les mots mêmes m'échappaient. Rien que celui-là, la... Lire l'avis à propos de Le quai de Ouistreham

3 3
Avatar Adrien Burgundy
3
Adrien Burgundy ·

Critique de Le quai de Ouistreham par Alexandre Agnes

C'est la première fois que je lis un livre de journaliste, et celui-ci à beau être le résultat d'un reportage en infiltration (pendant six mois, Florence Aubenas a caché sa véritable identité pour aller s'installer à Calais, où elle a travaillé comme femme de ménage et fait l'expérience de la dure réalité de ceux qui vivent en multipliant les petits CDD de misère), il a tout d'un roman. Le... Lire l'avis à propos de Le quai de Ouistreham

Avatar Alexandre Agnes
9
Alexandre Agnes ·

Critique de Le quai de Ouistreham par bavmorda

inquiétant ... Cette immersion de Florence Aubenas dans le monde des précaires nous permet de mieux prendre conscience de l'état de l'emploi en France; et le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'est pas réjouissant !!! La France respectable, qui travaille et qui se lève tôt ? Ce serait plutôt la France méprisée, les salariés interchangeables, jetables comme de vieux kleenex usagés ! Le... Lire la critique de Le quai de Ouistreham

Avatar bavmorda
8
bavmorda ·
  • 1
  • 2