Une mascarade amoureuse...une esclave affranchie...une femme esclave

Avis sur Le sicilien ou l'amour peintre

Avatar fleurblanche234
Critique publiée par le

Difficile de noter cette oeuvre de Moliere, courte et pourtant indubitablement de lui, lui comedien par excellence de la societe et de ses manies., Difficile car elle presente une ebauche de la societe caricaruree dans son temps et dans son milieu, a savoir les grands seigneurs et leurs manies amoureuses, leurs coutumes de prendre une courtisane et d'agir en maitre absolu tel un seigneur oriental. Car cette piece est situee dans l'orient...quelque part au Sud , tres proche de la frontiere musulmane, d'ou le prenom Hali, personnage principal et serviteur irremplacable d'Adraste jeune noble francais, amoureux d'une grecque Isidore qui est sous le pouvoir absolu d'un Sicilen au nom de Pedro, qui est d'une jalousie folle de son esclave qu'il retient dans ses rets et rien n'echappe a son oeil vigilant et fou de jalousie. Mais (H)ali est fute et avec Adraste son maitre qui a l'instar d'un Francais sait tirer avantage de sa situation et de ses connaissances et sait poser comme un peintre, celui d'amour. Car la peinture est au service d'amour, amour liberateur qui rompt les chaines de l'eclavage...et sait trouver une solution a l'amour. Et Isidore aussi..de l'esclave elle devient maitresse Elle est maitresse d'elle-meme.
La piece est trop courte. Elle donne a penser , a rever la-dessus., C'est une farce, une feinte car l'amour pour triompher devrait passer par une dissimulation qui sous-entend u acte d'imagination. C'est un envers de la realite. Une realite en profondeur. Comme art ou comme theatre Comme amour. Comme dialogue amoureux.
Je donne 7 a cette piece, qui sous-entend beaucoup. Un acte quelque scenes et un peu de poesie...de belles assonances en un bel alexandrin au debut, tout a fait revelateur et comme dans un pro epse
Le ciel s'est habille ce soir en Scaramouche, et je ne vois pas une etoile qui montre son bout de nez Sotte condition que celle d'une esclave... Une lutte d'une mascuarade! Un thatre dans le theatre. Amour sous couvert de la nuit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 187 fois
6 apprécient

Autres actions de fleurblanche234 Le sicilien ou l'amour peintre