Les aventures de René Descartes, le dézingueur de robots.

Avis sur Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Avatar Gwynplaine
Critique publiée par le

N'ayant pas vu l'adaptation cinématographique de ce roman, et en en ayant entendu beaucoup plus de mal que de bien, je ne m'attendais pas à un livre d'une telle qualité.

J'aime la science-fiction qui ne se réduit pas à un simple récit manichéen, genre avec des gentils humains et des méchants robots. Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? va au-delà de cela, en créant des personnages profonds, capables de se questionner face à des situations délicates qui mettent en avant des réflexions antithétiques révélatrices. Ici il n'y a ni bon ni mauvais. Chaque camp (les humains et les androïdes) a ses propres raisons d'agir comme il le fait, toutes les raisons justifient leurs actions. Tout le roman est fondé sur le concept de dualité, d'où naît un questionnement sur notre propre humanité : qu'est-ce qui la définit ? L'humain vaut-il plus que le semi-organique ?

Questions fondamentales qui semblent se poser sous la lumière du prisme des animaux, révélateurs d'empathie, irrémédiablement attachée à la notion d'humanité. Sauf que les animaux sont aussi des objets dans ce monde capitaliste survivant à l'apocalypse nucléaire. Ils sont des objets de valeur, témoins du statut social de leurs propriétaires. Un poulain vaut plus qu'un mouton, un mouton vaut plus qu'un chat, et que dire des animaux électriques ? C'est la honte inavouable, c'est tenter de s'octroyer un statut en usant de subterfuge !
Le statut, c'est l'obsession du chasseur de primes Rick Deckard, qui n'hésite pas à déglinguer de l'androïde à tour de bras en espérant toucher assez d'argent pour s'acheter un animal convenable, et un vrai ! Mais comme chacun sait, même en gagnant un pognon dingue on reste pauvre...

Dans sa quête, Rick Deckard se trouvera en difficulté maintes fois, à l'instar d'un parcours initiatique qui lui permettra d'acquérir une autre vision du monde, de la réalité, de l'humanité, en finissant son périple en accédant à une spiritualité touchant au mysticisme. Une nouvelle façon de penser s'offre à lui, une nouvelle vision de lui-même et du monde qui lui donne la possibilité d'outrepasser les faux-semblants.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 975 fois
12 apprécient

Gwynplaine a ajouté ce livre à 2 listes Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Autres actions de Gwynplaine Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?