Fans de SF ou de Blade Runner ? Alors lisez ce livre !

Avis sur Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Avatar MarlBourreau
Critique publiée par le

Ah Blade Runner...Quel fan de SF ne porte pas le film de R. Scott dans son coeur ? Eh bien voici la nouvelle qui a inspiré cette implacable chasse à l’Andro(ïde).

Rick Deckard est chasseur de primes. Sa mission ? Mettre hors d'état de nuire (on utilise alors le terme "retirer") des Androïdes se faisant passer pour des humains. Dave Holden, la référence des chasseurs, est mis hors service alors qu'il s'attaque à l'arrivage de huit andros de type Nexus6; le modèle d’androïde le plus évolué à ce jour. De ce fait, c'est à Deckard qu'incombe la tache de neutraliser les six derniers fuyards puisque son collègue a réussi à en retirer deux.

Contrairement au film, l'action ne se déroule pas dans la mégalopole surpeuplée de Los Angeles en 2019 mais dans un San Francisco de 1992 en ruines et pollué. En effet, le nucléaire a contraint les terriens à fuir la Terre pour trouver refuge sur des colonies spatiales où ils sont servis par les androïdes. Les chasseurs de primes ont donc pour mission de retirer ceux qui s'échappent et c'est bien sûr le cas avec les Nexus6 puisqu'ils ont quitté Mars après avoir massacré leurs propriétaires. Dans les grandes lignes, le film et le livre sont proches mais le livre va beaucoup plus loin que le film concernant la psychologie des personnages et les facteurs sociaux qui régissent cet univers SF.

Déjà le titre du livre : Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques.
Il faut savoir que dans le livre, posséder un animal vivant est un signe de richesse. C'est un moyen de s'élever dans la société. Société du paraître soit dit en passant. Or,posséder un animal vivant coute très cher compte tenu de l'extinction des espèces suite au nuage radioactif. Et de ce fait, les habitants les moins fortunés achètent des copies électroniques, des animaux-robots. Eh oui, je vous disais que c'était la société du paraitre ! A noter que dans le film, les animaux sont relégués au simple rang de totem pour les protagonistes principaux (licorne, tortue, serpent etc,).

Dans le livre, R. Deckard partage la vedette avec John R. Isidore; un Spécial. Est considéré comme Spécial un Terrien dont le QI est trop faible pour rejoindre une colonie spatiale et de ce fait est condamné à errer sur Terre jusqu'à être consumé par les radiations ambiantes. Isidore, à l'instar de Deckard ou des Nexus6, permet d'offrir aux lecteurs une vision alternative à cet univers. Sa condition de Spécial, sa volonté de s'intégrer à la terne société terrienne ou encore son culte à Mercer sont autant d'éléments nous aidant à nous immerger dans cet univers.

D'ailleurs Mercer est absent du film. Le Mercerisme est une forme de croyance terrienne qui prône l'empathie. Elle crée des liens entre les utilisateurs et leur fait partager leurs sentiments et émotions; joie, tristesse, détresse, colère etc, Mercer aide les exilés à tenir le coup en s'entraidant et s'unissant pour être plus fort face à l’adversité. Pour supporter la difficile vie sur Terre. Le concept du Mercerisme sera abordé tout au long du livre par différents protagonistes et dessinera en filigrane une conception de la vie et des relations humaines selon Philip K. Dick.

Vous l'aurez compris, Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques se distingue à bien des égards du film avec H. Ford. Ne serait-ce que Deckard. Ici il n'est pas à la retraite mais toujours en service, il est marié à une femme dépressive et déprimante et surtout on se délecte de ses choix et de ses prises de conscience qui jalonnent le roman. Il y a tant d'autres éléments que j'aimerais aborder dans cette critique mais je préfère vous les laisser découvrir.

Si vous avez aimé le film, que P.K. Dick a une place particulière dans votre bibliothèque ou que d'une manière générale vous êtes sensibles à la SF alors vous aimerez ce livre. P.K. Dick est décédé juste avant la sortie en salle de Blade Runner mais il est indéniable que le film est un excellent complément au livre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 566 fois
8 apprécient

MarlBourreau a ajouté ce livre à 2 listes Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

  • Livres
    Illustration Here is my Dick !

    Here is my Dick !

    Tu t'attendais à autre chose avec cette liste ? . . . A ta place j'aurais honte ! Philip Kindred Dick. Un nom bien connu des...

  • Sondage Livres
    Cover Les meilleurs livres de science-fiction

    Les meilleurs livres de science-fiction

    Avec : 1984, Le Meilleur des mondes, Ubik, Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?,

Autres actions de MarlBourreau Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?