Un Philip K.Dick mineur

Avis sur Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?

Avatar Argentoratum
Critique publiée par le

Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques fait clairement office d’œuvre mineur dans la bibliographie de K.Dick, on pourrait presque classer ça dans du sous K.Dick, avec finalement assez peu de développement autour des mondes parallèles, des différents niveau de perception si ce n'est avec le coup de la boîte à empathie mais qui est ici un sujet à peine effleuré dans le roman, peu de personnage, pas de coup de théâtre ou de retournement de situation inattendu, peu de surprise et une histoire finalement assez banal, mais l'auteur étant un expert en SF arrive à créer une atmosphère géniale type post-apocalyptique qui rend la lecture envoutante malgré tout.
Quant à la partie robotique, si ceux de K.Dick sont plus évolués que ceux d'Asimov, il ne maitrise clairement pas autant la thématique que le maître du genre, à savoir Asimov justement, dont l'allusion pendant la lecture m'a fait esquisser un sourire.
Les humains sont-ils vraiment dotés d'humanité, d'empathie ? On peut se demander pourquoi les terriens semblent éprouver plus de respect pour un mouton électrique que pour un robot qui ici, ne sont victime d'aucun crime si ce n'est d'avoir fuient Mars pour une vie meilleur.
Rick Deckard est il lui même un androïde ? S'il y a 2 allusions pendant la lecture, il semble que non.
La facilité de lecture du roman, sa brièveté de sorte qu'on a l'impression de lire une nouvelle de l'auteur, son aspect policier assez classique, en fait, on le comprend mieux, une œuvre facile à adapter sur grand écran, une adaptation qui surpasse même le roman, je crois que l'auteur lui même l'a sentit avant sa mort.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Argentoratum Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?