Big Brother is watching you !

Avis sur Les Arcanes du chaos

Avatar Jambalaya
Critique publiée par le

Lire un roman de Maxime Chattam c’est prendre le risque, très mesuré, de les lire tous jusqu’à épuisement des stocks. Cet auteur a le don de savoir, connaître et comprendre ce qui se passe dans la tête du lecteur lambda, comment le stimuler, comment le captiver. Il sait quelles sont les réactions face à son écriture, face à un rebondissement, à une révélation. Aujourd’hui il est un écrivain unique parmi ses pairs et parvient plus qu’à sont tour à se hisser au niveau de ses comparses des U.S.A.

Dans Les Arcanes Du Chaos il laisse totalement de côté l’aspect thriller de ses précédents romans, il balaie d’un trait de plume les tueurs en série plus glauques les uns que les autres qui ont fait sa réputation. Le roman en devient plus abordable pour les esprits sensibles mais ne perd absolument en rien le côté captivant et possessif de ses prédécesseurs. Tout le talent de Maxime Chattam est là, dans la possessivité de ses romans qui se lisent en trois jours, vous empêchant toute autre activité normale sans qu’aucun exorcisme ne soit possible.

Les Arcanes Du Chaos est un livre ambitieux, angoissant et admirablement documenté qui mêle à la fois théorie du complot, fantastique à une forte dose de paranoïa. Une jeune femme qu’absolument rien ne distingue de la masse se retrouve embarquée dans une course autour du monde à la découverte d’hommes qui dirigent le monde en sous-main. Elle découvre tout au long de son odyssée que les miroirs sont trompeurs et qu’il est bien difficile de faire confiance. On se prend rapidement d’affection pour elle, seule face au mystère le plus grand et le plus épais. Plusieurs chapitres sont entrecoupés d’extrait d’un blog fictif mais relatant des faits authentiques.

C’est là que réside un des tours de force de Chattam dans ce roman, arriver à mêler fiction et réalité de manière aussi intime sans un instant perdre en crédibilité. On ne peut pas s’empêcher, tout au long de la lecture, d’aller vérifier certaines des informations qu’on nous donne pour constater à chaque fois qu’elles sont exactes. Toutes ces révélations viennent apporter un sel supplémentaires à un livre qui n’en manque pas et fait de nous des accros du complot.

Le talent de Maxime Chattam a de multiples facettes, s’il n’a pas encore écrit pour remporter le Goncourt il écrit merveilleusement bien pour ses lecteurs, sans autre prétention que de nous faire aller jusqu’à la dernière page avec un maximum de plaisir. Du fond, il y en a tout de même puisqu’il livre ici une réflexion sur la mise sous surveillance de nos sociétés modernes où chacun d’entre nous se doit d’être traçable. Excellent divertissement donc que ce roman qui remplira de la meilleure des manières trois jours à tuer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1100 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Jambalaya Les Arcanes du chaos