👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Salutaire pour plein de raisons. D'abord parce qu'on a tendance (nous les français) à considérer la seconde guerre comme un conflit franco-allemand, ce qu'il n'est pas. L'action du roman se situe sur le front de l'est (en Pologne, en Russie, etc.)

Ensuite parce qu'on a tendance à représenter le nazisme comme une idéologie campée sur des certitudes. En réalité, les hauts fonctionnaires étaient constamment mis en défaut par l'absurdité même de leur action (parfois, c'est presque drôle tellement c'est ridicule).

Imaginez les organiser des colloques pour décider du sort à donner à certaines peuplades juives issues à la fois de l'immigration de chrétiens et de musulmans, et qui mangent la même nourriture que les allemands non juifs, et qui par dessus le marché sont infiniment sympathiques. Le colloque est juste une occasion de se rendre compte que la pureté de la race n'existe pas. Tout le monde s'en rend compte, mais y'a pas un fonctionnaire pour ouvrir la bouche.

Il y a aussi la foi inébranlable (au début) en Hitler. Chaque décision qu'il prend rencontre l'adhésion absolue des milliers de petites mains à son service.

Et finalement, dans tout ça, personne n'est vraiment responsable car chacun n'est responsable que d'un tout petit délit. C'est la somme des petits délit qui amène à l'horreur. Ca pue la merde.
blomki
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Top 10 Livres

il y a 11 ans

1 j'aime

Les Bienveillantes
Kalimera
8

Critique de Les Bienveillantes par Kalimera

Il m'aura fallu une deuxième lecture et un peu de courage pour parler....de ce roman ? de cette compilation d'horreurs sans noms ? de ce témoignage ? Mon premier choc, pour parler de cette période a...

Lire la critique

il y a 10 ans

21 j'aime

18

Les Bienveillantes
HQL
9

Critique de Les Bienveillantes par L'Homme Qui Lit

Publié sur L'Homme qui lit : Le phénomène qui a entouré ce livre reste assez extraordinaire pour une oeuvre littéraire fraîchement publiée. On en a parlé partout, j’ai lu des critiques...

Lire la critique

il y a 11 ans

13 j'aime

3

Les Bienveillantes
Morrinson
6

Réalisme horrifique contre réalisme historique — Deux façons de raconter la Seconde Guerre mondiale

À mi-chemin entre l'œuvre de fiction et le document d'Histoire, Les Bienveillantes plonge dans les rangs allemands durant la Seconde Guerre mondiale et propose un périple "de l'intérieur" au très...

Lire la critique

il y a 6 ans

11 j'aime

2

Metal Gear Solid 3: Subsistence
blomki
10

Critique de Metal Gear Solid 3: Subsistence par blomki

MGS 3 c'est un peu comme le meilleur de James Bond et de Tarantino réunis. Les méchants ont du style, le scénario et la mise en scène sont très bien ficelées, les dialogues sont drôles ou émouvants...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

Blood Diamond
blomki
1

J'ai rarement été aussi énervé par un film.

Je vous jure que j'ai rien contre le cinéma hollywoodien (le cinéma français et européen compte au moins autant de niaiseries) mais là, franchement ça passe pas. Le dégueulis de clichés racistes et...

Lire la critique

il y a 11 ans

10 j'aime

3