Couverture Les Carnets du sous-sol

Critiques de Les Carnets du sous-sol

Livre de (1864)

  • 1
  • 2

De profundis clamavi

Les Carnets du sous sol est un texte charnière, une charnière autour de laquelle grincent les deux pans de l'oeuvre de Dosto. Comme un dernier adieu, un larguage d'amarres : après ça, et jusqu'à l'épuisement total, l'écrivain va construire une cathédrale improbable, impensable, et sans reprendre son souffle: Crime et Chatiment, l'Idiot, Les Démons,... Lire l'avis à propos de Les Carnets du sous-sol

90 20
Avatar Senscritchaiev
10
Senscritchaiev ·

Un grand texte sur la psychologie humaine

C'est un récit un peu brouillon, retors, qui mêle parfois un peu trop de concepts ou d'idées, et qui devient par moments agaçants ; mais c'est également, du moins dans ses soixante premières pages, un texte fascinant, féroce, une étude inattendue des souterrains de la conscience occidentale : « Je reste fermement convaincu que non seulement une conscience accrue, mais que toute forme de... Lire l'avis à propos de Les Carnets du sous-sol

31
Avatar Nody
8
Nody ·

Les débuts de l'apothéose

Ca commence comme un assez long monologue. Un homme seul, rejeté de l'espèce humaine, et qui veut nous dire pourquoi. Ou plutôt... qui veut SE dire pourquoi. Il ne compte pas publier. Il écrit pour lui seul, égoïsme toujours triomphant. Peu importe. Il avoue être un homme méchant. Mais pas tant que ça, en fait. Il se force à l'être, pour se détruire. Il délire durant de longues pages. Use d'un... Lire la critique de Les Carnets du sous-sol

11 4
Avatar Amrit
8
Amrit ·

Anthrax

Oui, je le confirme, il doit s'agir de l'un de mes romans préférés de Dostoïevski, probablement parce qu'on y retrouve tout ce qui compose les héros de l'univers du monstre russe. C'est savant, brillant et écrit avec une virulence et une beauté qui mène aux éons sans passer par le statut de la vie humaine. Il y a tellement de lumière dans le poison de cet homme "malade", "méchant",... Lire la critique de Les Carnets du sous-sol

6 1
Avatar Amédée Pan
10
Amédée Pan ·

Critique de Les Carnets du sous-sol par ngc111

On pourrait presque considérer que Le Sous-sol (ou Carnets du sous-sol) est un récit coupé en deux. Dans la première partie il s'agit d'un narrateur confident, quasiment assis en face de nous, qui déblatère sur sa nature propre, sur l'homme et sur le mal ; dans la deuxième ce même personnage nous raconte une histoire passée, il semble plus loin, la barrière de l'écriture semble s'être dressée,... Lire l'avis à propos de Les Carnets du sous-sol

6
Avatar ngc111
8
ngc111 ·

Critique de Les Carnets du sous-sol par ElGato

Ça n'est peut-être pas la meilleure introduction à Dostoïevski, puisque ça commence par un long (et massif) monologue. Mais c'est là-dedans que l'auteur excelle. Le lecteur motivé découvrira un ton féroce, une harangue au vitriol ; puis d'autres personnages, dépeints avec une justesse exceptionnelle. Les humains décrits par Dostoïevski n'ont pas changé en plus d'un siècle et demi, ils... Lire la critique de Les Carnets du sous-sol

6
Avatar ElGato
10
ElGato ·

Mad Man

Etant un parfait novice dans l'univers de Dostoïevski (et de la littérature russe), j'abordais cette lecture avec beaucoup d'appréhension, appréhension cependant teintée d'une grande d'attente, aux vues des critiques élogieuses accordées à ce cher Fedor. J'ai donc choisi de commencer par un de ses récits les plus courts, pour me faire une idée du style du personnage, tout ça avec la traduction... Lire la critique de Les Carnets du sous-sol

2
Avatar Thibaulte
7
Thibaulte ·

Critique de Les Carnets du sous-sol par p2h

Un livre aussi important que L'Antéchrist de F.N. (qui lui même adulait Dostoïevski) Fedor est le meilleur écrivain de tous les temps, il viole les labyrinthes de l'esprit humain dans ses moindres détails avec cynisme et brio. Il est pratiquement impossible de critiquer cette oeuvre tellement elle est au-dessus du lot, tellement son contenu est précieux. Lire l'avis à propos de Les Carnets du sous-sol

6
Avatar p2h
10
p2h ·

" Que vaut-il mieux : un bonheur bon marché ou une souffrance qui coûte cher ? "

Il y a dans les souvenirs de chacun des choses qu'il ne révèle pas à tout le monde, mais seulement à des amis. Il y a des choses qu'il ne révèlera pas même à ses amis, mais seulement à sa propre conscience, et encore, sous le sceau du secret. Et il y a enfin des choses que les hommes craindront de révéler même à leur propre conscience. Lire la critique de Les Carnets du sous-sol

2
Avatar Dimitri Vallein
8
Dimitri Vallein ·

Critique de Les Carnets du sous-sol par HammerKlavier

Lucide : Le discours initial (la première partie du livre) présente la vision d'un homme a la première personne qui s'est retiré dans "son sous-sol", il rumine mais il ne geint pas. Je l'ai trouvé d'une lucidité éclatante, noire aussi, mais convaincante. Il me semble que le processus qui a acculé ce personnage au fond de son trou est l'absence du désir de vengeance. Vengeance... Lire l'avis à propos de Les Carnets du sous-sol

Avatar HammerKlavier
10
HammerKlavier ·
  • 1
  • 2