Jules Verne au sommet de son art...

Avis sur Les Enfants du Capitaine Grant

Avatar Soda1459
Critique publiée par le

C'est malheureusement après avoir déjà lu l'Ile Mystérieuse que j'ai lu ce roman, et je connaissais donc déjà la plupart des retournements de situation et des tenants et aboutissants de ce roman. C'est donc en pensant connaître la trame de ce bouquin que je me suis lancé dans la lecture des quelques 900 pages qui le composent. Et j'en ressors fort agréablement surpris, et conquis une nouvelle fois par le talent de conteur de Jules Verne.

On suit donc les péripéties de Lord Glenarvan et de son équipage, qui, sur la foi d'un message trouvé dans une bouteille à la mer, se décide d'aller à la rescousse d'un homme du nom d'Harry Grant, avec ses enfants à bord. Mais l'interprétation faite du document ne sera pas toujours exacte et obligera les voyageurs à changer de cap souvent, pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Un scénario "Jules Verniesque" très bien desservi par une écriture toujours aussi agréable, les pages s'enchaînent très vite sans que cela devienne agaçant. Certes, on retrouve les défauts traditionnels de l'auteur, à savoir les longues description scientifiques (certes assez rares dans celui-ci) et les toutes aussi longues phases ou un personnage nous raconte en détail toute l'histoire du pays où il se trouve, mais cela reste qu'une minorité de chapitres, alors on pardonnera tout ça.

Le bouquin étant découpé en trois parties d'à peu près 300 pages chacune, je ferai une mini critique pour chacune d'entre elles. Je commence donc par la première, où les bases sont posées, les personnages présentés, et le voyage lancé. Cette partie est sûrement la moins intéressante des trois, le tout étant assez long avant de vraiment démarrer (environ 150 pages) et pas toujours original.

La deuxième partie (la meilleure à mon sens) tranche directement dans le vif, et il n'y a pas de place pour l'ennui que pouvait procurer la première à certains moments, on est tenu en haleine par le fil rouge de ce personnage d'Ayrton dont on ne sait que penser. Le gros retournement de situation à la fin est très bien mené et reste pour moi, le meilleur passage de ce roman.

La troisième est du même niveau que la seconde, à ceci près que le passage des Maoris est un poil trop long et aurait gagné à être raccourci d'un chapitre ou deux. De même, l'énième coup de l'étourderie de Jacques Paganel a un peu de mal à être pris au sérieux, mais c'est là les seul défauts qu'on pourra trouver ici.

Les Enfants du Capitaine Grant est donc un grand roman du maître Jules Verne (au sens propre comme au figuré d'ailleurs), qui se lit facilement, à condition d'avoir le temps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 266 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Soda1459 Les Enfants du Capitaine Grant