"Vous êtes Paul Salvador et vous cherchez quelqu'un."

Avis sur Les Grandes Blondes

Avatar Lybertaire
Critique publiée par le

Jean Echenoz, c'est le maître avec son laser, le lecteur c'est le chat émoustillé qui bondit de surprise à chaque page tournée. Et quelles surprises ! Le roman met en scène des personnages, tous uniques et drôles, parfois pathétiques ou surréalistes, placés chacun sur une trajectoire qu'Echenoz s'amuse à brouiller de façon abracadabrante.

Paul Salvador, producteur d'émissions télévisées en manque d'inspiration, engage une équipe d'espions pour sortir une ancienne chanteuse (blonde) du désert médiatique. Il veut parler des blondes, grandes de préférence, parce qu'elles sont une catégorie humaine à part, ou parce qu'elles sont génétiquement différentes, ou simplement parce qu'elles arborent tantôt un blond vénitien, cendré, cuivre ou sable. Perdu dans son approche et pas très professionnel, Salvador s'entête à retrouver cette célébrité du passé pour illustrer son émission.

La suite de la critique sur mon blog :
http://www.bibliolingus.fr/les-grandes-blondes-jean-echenoz-a80136656

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 553 fois
3 apprécient

Lybertaire a ajouté ce livre à 1 liste Les Grandes Blondes

  • Livres
    Illustration Ephémères

    Ephémères

    Avec : Le Club des caméléons, Les Grandes Blondes, Un bourgeois tout petit petit, Sur la plage de Chesil,

Autres actions de Lybertaire Les Grandes Blondes