Avis sur

Les Guerriers du silence, tome 1 par edonai

Avatar edonai
Critique publiée par le

Fantastique. Un chef d'œuvre.
Je lis énormément et c'est certainement un des livres (saga) que je préfère.

L’histoire se déroule bien loin de la Terre. Les hommes partis coloniser plusieurs centaines de planètes se sont regroupés au sein de la Confédération de Naflin. Mais comme tout empire, ce dernier se révèle être bien corrompu. La soif du pouvoir et la religion se révèlent être les ingrédients favoris de ce ce premier tome.

D’entrée de jeu, Tixu Oty me fait penser à un vieux détective américain des années 50. Cet anti-héros est employé par une société de voyages qui s’occupe de transporter ses clients instantanément sur de nombreuses planètes par le biais de la dématérialisation / re-matérialisation des molécules. Il habite sur une petite planète oubliée de tous. Sa vie est très banale et Tixu noie son ennuie dans l’alcool jusqu’au jour où une jeune et jolie syracusaine, pourchassée par des tueurs, le presse d’enfreindre le règlement et de la téléporter gratuitement sur une autre planète.

Tixu Oty se retrouve embarqué, au début bien malgré lui, dans une course poursuite à travers les différents monde pour sauver cette si jolie Syracusaine dont il est tombé amoureux. Tout pataud qu’il est, Tixu va mettre des bâtons dans les roues des Scaythes d’Hyponeros (de vilains télépathes qui tuent par la pensée dont le plan machaviélique est d’exterminer la race humaine). Pour les combattre, une poignée d’hommes éparpillés sur différents mondes, maîtres de combats basés sur le silence intérieur.

On s’attache beaucoup à ce Tixu qui, bien que gauche au départ, va s’élever un peu plus à chaque aventures.
Les Guerriers du silence est un véritable Space Opera, (parfois un peu long), mais construit comme je les aime. Un livre où l’on ne se lasse pas des intrigues, rebondissements et trahisons en tout genre…

Tous les ingrédients pour un grand livre sont réunis : actions, mystère, romantisme, références culturelles, critiques et apologies, moralité finale. Sans oublier que ce livre fut rédiger dans les années 80, et qu'il nous propose un avenir différent : orienté vers l'homme et sa puissance, et non vers les machines et leur confort.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 283 fois
Aucun vote pour le moment

edonai a ajouté ce livre à 1 liste Les Guerriers du silence, tome 1

Autres actions de edonai Les Guerriers du silence, tome 1