Couverture Les Paradis artificiels

Critiques de Les Paradis artificiels

Livre de (1860)

" Profondes joies du vin, qui ne vous a connues ? "

J'ai toujours adoré Baudelaire. J'ai toujours aimé la poésie et en particulier celle du dix-neuvième, celle des romantiques, de ceux qui veulent libérer leur âme de ses tourments au travers de l'art. Je me suis toujours profondément ancrée à leurs pensées, leur sensibilité, leurs débâcles spleenitiques. J'ai toujours (un peu trop ?) adoré le vin. Mon coloc me dit "avoir foi en mon foie" ;... Lire la critique de Les Paradis artificiels

15 4
Avatar TPPT
8
TPPT ·

Les drogues ou le bonheur

La thématique des drogues est une thématique récurrente et qui concerne beaucoup plus d'individus que l'on pense, et ce dans toutes les sociétés. Elles sont présentes à toutes les échelles, et ce même si l'on ne s'en rend pas toujours compte. Des enfants hyperactifs à qui l'on prescrit un dérivé d'amphétamine en passant par les chamans amérindiens qui consomment des hallucinogènes pour... Lire l'avis à propos de Les Paradis artificiels

3
Avatar Jonas Muth
7
Jonas Muth ·

Parfait à 60%

Le livre est parfait quand il traite comme il l'assume (c'est-à-dire poétiquement ou spirituellement) de son sujet, c'est-à-dire le hash et l'opium. Les descriptions des phénomènes mentaux sous drogue sont superbes, car ils se balancent entre le point de vue du "drogué" et des autres, autrement dit entre un point de vue subjectif, et l'autre objectif. Pour les fumeurs, quelques lignes vous... Lire l'avis à propos de Les Paradis artificiels

6 3
Avatar Nathan T.
8
Nathan T. ·

Critique de Les Paradis artificiels par Aliocha

10 pour la forme, 6 pour le fond, ça fait 8. Baudelaire, qui a pris trois gouttes de laudanum dans sa vie — j'exagère à peine — engage une condamnation morale des stupéfiants encore utilisée aujourd'hui. Mais outre la grande qualité des descriptions, plus poétiques que réalistes, cet ouvrage a permis la découverte en France de Quincey. Lire l'avis à propos de Les Paradis artificiels

2
Avatar Aliocha
8
Aliocha ·

Portrait de-dans Paris

    Surprenante découverte. En fait, c’est mon premier Charles. Je l’ai côtoyé au lycée, comme tout le monde. Il m’a bien fait chier, comme beaucoup d’autres. Comme quoi, la poésie, ça ne doit pas être contraint et forcé. Il y a de fortes chances que ça ne passe pas. Des textes très courts. L’éternité qui côtoie le profane. Certains ne font même pas une demi-page. Le ton... Lire la critique de Les Paradis artificiels

1
Avatar Angie_Eklespri
10
Angie_Eklespri ·

Opium

"L'homme qui, s'étant livré longtemps à l'opium ou au hachisch, a pu trouver, affaibli comme il l'était par l'habitude de son servage, l'énergie nécessaire pour se délivrer, m'apparaît comme un prisonnier évadé." Baudelaire contemple ici les addictions avec emerveillement mais aussi fureur . Il voit des choses et les raconte poétiquement au gré de ses fructueuses visions métaphoriques . Faisant... Lire la critique de Les Paradis artificiels

1
Avatar lucasR1
8
lucasR1 ·

Critique de Les Paradis artificiels par grandpa

Les Paradis Artificiels ne représentent en fait qu'une moitié du bouquin, l'autre étant constituée d'une traduction par Baudelaire des Confessions d'un mangeur d'opium de De Quincey. Ces confessions, du moins la traduction, sont vraiment intéressantes. De Quincey nous raconte sa relation avec l'opium: de la découverte jusqu'à l'emprise mortelle, en passant par des stades d'extase vraiment... Lire l'avis à propos de Les Paradis artificiels

2
Avatar grandpa
8
grandpa ·