Les Raisins de la colère

Avis sur Les Raisins de la colère

Avatar ellenbooks
Critique publiée par le

Que faire quand toute votre vie de trouve réduite à néant, quand on vous exproprie, vous retire tous vos souvenirs et l’héritage de vos ancêtres ? Vous pouvez crier, jurer, menacer d’attaquer « celui » qui est derrière tout ça. Mais qui est-il justement ? Ce sont les banques. Ces monstres sans visage aux bras immenses et à l’argent inépuisable. Alors vous cessez de vouloir vous battre, puisqu’il n’y a personne sur qui relâcher sa colère. Il faut se résigner, ranger ses affaires, dire adieu, partir.

Ce roman, c’est partir sur les routes d’Amérique avec toute sa famille pour se tenir compagnie. Quand on ne possède plus rien que ses relations, elles prennent une valeur qui ne se mesure pas. Il faut s’entraider, toujours, quoi qu’il arrive. Et si au détour d’une route vous trouvez plus démunis que vous, il faut donner un coup de main. Quand on est soi-même dans le besoin, comment abandonner qui est dans un dénuement encore plus grand ?

Lire ce livre c’est comprendre la souffrance des gens qui ne trouvent plus de travail, qui ont faim, qui sont en colère contre un système qui favorise les riches et laisse mourir les pauvres.

Nous nous mettons à la fois dans la tête de ses gens à l’abri du besoin qui ont peur qu’on ne leur vole leurs biens, quand les autres qui ne possèdent que leur maigre squelette ont simplement peur pour leurs enfants et leur mort imminente.

Augmenter la détresse humaine pour favoriser les profits, voilà une époque qui nous en rappelle une autre bien récente … Trop peut-être. Un éternel renouvellement, un recommencement qui nous montre que les Hommes n’apprennent pas de leurs erreurs.

Telle une vigne au printemps, les grappes de raisin dessinent et annoncent une récolte riche et fructueuse, l’espoir de trouver du travail et de recommencer sa vie en Californie pousse tout le monde a y aller. Mais comme tout espoir vain, le fruit brunit et s’assèche sur la branche morte.

Si vous n’avez jamais lu ce livre, vous ne connaissez pas encore a quel point l’humanité peut être cruelle, mais aussi soudée en temps de crise. Une révolution peut tout faire basculer, mais faut-il encore réussir à l’organiser … Un roman fort et subtil qui se lit sans modération, mais avec un lourd pincement au cœur. C’est beau, cette beauté tristement réelle.

https://cenquellesalle.wordpress.com/2021/04/19/les-raisins-de-la-colere/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ellenbooks Les Raisins de la colère