Couverture Les Russkoffs

Critiques de Les Russkoffs

Livre de (1979)

Critique de Les Russkoffs par Kowalski

J'avais laissé le jeune François à Nogent-sur-Seine, à faire des tours de cons avec ses potes, découvrir les "petites fentes" et tout et tout et tout.... (lire Les Ritals , merveilleux hommage d'un fils à son père). Là je retrouve Brraçva (accent Russe oblige) qui va apprendre à grandir un peu plus vite que la moyenne, contexte oblige! Nous sommes en 1939 (les Allemands se... Lire la critique de Les Russkoffs

13 2
Avatar Kowalski
9
Kowalski ·

Papy François et le STO...

C'est à l'adolescence que j'ai lu pour la première fois les Ritals et les Ruskoffs. Rarement des romans ne m'ont autant marqué que ceux de Cavanna... A 14 ans, bien sûr, j'avais entendu parler de la seconde Guerre Mondiale (essentiellement à l'école), de déportation, des camps de travail ou de déportation, du STO, etc... Les adultes qui m'en parlaient associaient souvent ces sujets aux termes... Lire l'avis à propos de Les Russkoffs

7
Avatar Bert Thran
10
Bert Thran ·

Critique de Les Russkoffs par Marionelle

Je viens de découvrir Cavanna, oui, il est temps, et pourtant mon père avait essayé sans succès de me les mettre dans les mains à l'adolescence. Il a réitéré suite à la récente disparition de l'auteur, grand bien lui en a pris ! Après avoir beaucoup apprécié les Ritals, j'ai donc poursuivi avec les Russkofs, la suite de l'autobiographie de Cavanna, qui disons-le a été une sorte de grosse... Lire la critique de Les Russkoffs

4
Avatar Marionelle
10
Marionelle ·

L'homme dans la machine de guerre nazie.

Les souvenirs de la Seconde Guerre Mondiale de Cavanna, raconté dans l'ordre pas chronologique. Remis dans l'ordre, ça donne ça : Les PTT qui, pendant l'Exode, leur disent d'aller par leurs propres moyens à Bordeaux. Les copains qui le lâchent après sa 4e crevaison. Une aventure d'un soir avec une fille de famille. Les pillages sur les routes. La rencontre de deux motocyclistes... Lire l'avis à propos de Les Russkoffs

2
Avatar zardoz6704
7
zardoz6704 ·

Critique de Les Russkoffs par durandal

Mon préféré de Cavanna. Dans cette tranche d'autobiographie, il raconte "sa" seconde guerre mondiale. Une rage de dent l'empêche de réaliser le drame que constitue sa déportation (au moins temporairement), déportation qui va déboucher sur le grand amour de sa vie. Un livre écrit avec une très rare générosité. Lire la critique de Les Russkoffs

Avatar durandal
9
durandal ·