Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Couverture Les deux étendards

Les deux étendards

(1951)
12345678910
Quand ?
8.9
  1. 3
  2. 1
  3. 2
  4. 1
  5. 0
  6. 0
  7. 4
  8. 13
  9. 36
  10. 70
  • 130
  • 34
  • 403
  • 13

Régis, qui se destine au sacerdoce dans la Compagnie de Jésus, est très amoureux d’Anne-Marie, avec laquelle Michel, son ami de collège, développe progressivement une amitié et une certaine complicité. Néanmoins, par fidélité pour Régis, ses sentiments affectifs forts pour Anne-Marie restent...

PostsLes deux étendards

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (7)

Les deux étendards
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Les deux étendards par Arcturuspb

Les conventions exigeraient que quelque part dans cette critique figure un long laïus de lieux communs qui expliquerait qu'il faut faire la différence entre l'homme et l'artiste, qu'on peut très bien écrire un grand roman malgré qu'on soit un salaud, et on invoque Céline au passage pour donner du poid à la démonstration (alors que ce dernier n'a jamais collaboré, et dont l'antisémitisme n'a...

57 1
Avatar Arcturuspb
10
·
La fin justifie les moyens

Un mois, un mois entier de lecture sinueuse, éreintante, tantôt désabusée, tantôt frénétique, s’achève. Religieusement, j’ai refermé le livre, restant quelques secondes absent, hébété, avant de le rouvrir soudain pour relire cette dernière page, ces derniers mots, m’assurer que je ne les avais pas inventés. Jusque dans ces derniers mots résonne encore, encore maintenant, tout le roman... Lire l'avis à propos de Les deux étendards

38 8
Avatar Julien Grolleau
9
Julien Grolleau ·
"l'un de Jésus-Christ; l'autre de Lucifer" Saint Ignace

Les deux étendards est le roman le plus complet, le plus profond et le plus dense que je n'ai jamais lu. Si l'on englobe l'ensemble des productions, qu'elles soient musicales, cinématographiques ou littéraires, elle fait parties des très (très) rares à m'avoir retourner les tripes. Ce livre, écrit en prison par Lucien Rebatet et publié en 1955 passe presque inaperçu dans la littérature française.... Lire la critique de Les deux étendards

9
Avatar Huglac
10
Huglac ·
Critique de Les deux étendards par petitchien

George Steiner, mon maître à lire, m'avait définitivement convaincu. Et c'est une raison forte. Purgatoire. Rédemption. Passage du génie. Cinéma, musique, littérature. Wagner, (Dieu), Baudelaire. Je l'ai compressé au milieu des poussières de la Recherche. Et puisque je tiens à ne pas parler du livre, son histoire de la musique, à rebatet, elle est zizir : quelles pages sur stockhausen,... Lire l'avis à propos de Les deux étendards

6
Avatar petitchien
9
petitchien ·
Découverte
"Je lui laisserai un souvenir lumineux."

A la manière du prélude du Tristan de Wagner, magnifique leitmotiv du roman, Les Deux Étendards s'attache à exprimer l'indicible de l'amour, de la religion et de l'art. Il serait malheureux de résumer ce tableau de 1300 pages en un triangle amoureux ou en un essai illustré sur la morale catholique et la bourgeoisie : c'est évidemment bien plus. Les Deux Étendards... Lire la critique de Les deux étendards

9 7
Avatar Océane Cl
10
Océane Cl ·
Toutes les critiques du livre Les deux étendards (7)
Vous pourriez également aimer...