Couverture Les mains sales

Critiques de Les mains sales

Livre de (1948)

Quand on aime les cas de conscience

Cette pièce écrite en 1948 est une excellente démonstration du théâtre de situation. Ici, le lecteur est engagé et doit faire le même choix que Hugo : faut-il tuer Hoederer, et ainsi condamner sa politique et son choix d'alliance politique ? « Plongez les hommes dans des situations universelles et extrêmes qui ne leur laisse qu'un couple d'issues, faites qu'en choisissant l'issue ils se... Lire la critique de Les mains sales

20
Avatar inimay
9
inimay ·

Critique de Les mains sales par Sedgewick

Les Mains Sales est une belle pièce sur l'engagement politique. En Illyrie, pays imaginaire de l'Europe de l'Est pendant la Seconde Guerre Mondiale, plusieurs partis s'affrontent afin d'obtenir le pouvoir. Hugo, jeune membre du Parti Révolutionnaire, intègre le Parti Prolétaire dans le but s'assassiner son chef. Il nous fait partager le cheminement intellectuel, de sa résistance jusqu'à la... Lire l'avis à propos de Les mains sales

4
Avatar Sedgewick
8
Sedgewick ·

Une réflexion d'après-guerre

En 2014, il est difficile de lire cette oeuvre d'après-guerre sans la remettre dans le contexte de l'époque. Les idéologies ont vieilli et les hommes ne meurent plus beaucoup pour celles-ci. On a un sentiment de caducité face à des êtres emportés par leurs passions, qui se traduiraient aujourd'hui en délire proche du djihadisme. Pour cette raison et la nature humaine étant ce qu'elle est, le... Lire l'avis à propos de Les mains sales

2 2
Avatar Seemleo
6
Seemleo ·

La pureté de la Doctrine face à la complexité de l'expérience

"Les Mains sales" est une pièce de théâtre écrite de la main (vous l'avez ?) de Jean-Paul Sartre, que j'ai d'abord découvert enfant via un sketch d'Albert Dupontel, avant de m'intéresser d'un peu plus près à l'ensemble de son œuvre. "L'existentialisme est un humanisme", retranscription d'une de ses conférences, axée sur la vulgarisation de sa pensée philosophique, m'a séduit lorsque j'étais... Lire la critique de Les mains sales

Avatar Marvin Paranoid Android
9
Marvin Paranoid Android ·

Sartre et moi.

Ayant partiellement étudié la philosophie de Sartre, je faisais un réel bloquage sur son oeuvre. Mais par curiosité, et parce qu'il ne faut pas mourrir (trop) idiot, j'ai décidé de lire cette pièce de théâtre (tout en sachant que j'ai aussi beaucoup de mal avec ce genre.). Grand bien m'en fasse, je me suis trouvé plongé dans un univers extrêmement réaliste et juste. (A contrario d'un certain... Lire l'avis à propos de Les mains sales

2 2
Avatar Charles Maldo
7
Charles Maldo ·

Le totalitarisme des Idées

On oppose souvent, à raison, Jean-Paul Sartre et Albert Camus. Si ce dernier a eu une vie plus irréprochable, vertueuse et harmonieuse, celle de Jean-Paul Sartre a été plus sulfureuse : un voyage dans l'Italie fasciste, des liens avec des radios vichystes, des méthodes peu recommandables et une certaine prétention couplée à une perceptible lâcheté. Cependant, malgré cela, Sartre reste... Lire la critique de Les mains sales

1
Avatar Paul Staes
8
Paul Staes ·

une oeuvre indispensable à qui s'intéresse à la politique et aux militants

Toi, je te connais bien mon petit, tu es un destructeur. Les hommes, tu les détestes parce que tu te détestes toi-même; ta pureté ressemble à la mort et la Révolution dont tu rêves n'est pas la notre: tu ne veux pas changer le monde, tu veux le faire sauter." J'ai l'impression que cette citation résume bien l'essence de cette pièce de théâtre. Qu'est-ce que l'engagement... Lire l'avis à propos de Les mains sales

1 2
Avatar Andika
8
Andika ·

"Prendre position, c'est prendre une pluie de terreur", Mc Solaar - La vie est belle

L'illyrie est touchée par des conflits intérieurs entre fascistes, prolétaires communistes et monarchistes. Au parti prolétaire, le chef Hoederer tente une alliance avec le prince afin d'obtenir plus de voix au Pentagone, et tenter de prendre le pouvoir, le tout avec l'aide des forces armées russes. Le reste du parti n'est pas d'accord (sur le moment), et décide d'envoyer Hugo, jeune... Lire la critique de Les mains sales

1
Avatar Naskor
9
Naskor ·

"On ne peut gouverner innocement."

C'est à mon sens, l'une des pièces phares de Jean Paul Sartre, à la fois politique et philosophique. Nous suivons avec délectation le parcours de Hugo, jeune volontaire du parti, qui souhaite aller plus loin "Un désespéré, ça doit pouvoir s'utiliser". S'ouvre alors une aventure rocambolesque en compagnie de personnages attachants et brillamment pensés, Sartre s'est d'ailleurs sans doute inséré... Lire la critique de Les mains sales

1
Avatar clay
9
clay ·