La boucle

Avis sur Les sept cités de l'amour

Avatar Batodo
Critique publiée par le

L'amour est un océan, la raison sa riveraine. Que peut faire un riverain sinon observer l'océan ? Si la raison se faisait guide en amour, aucun nageur n'arriverait vivant sur le rivage. Devant l'amour qui inonde le cœur et l'âme, la raison est une étrangère, la sagesse un nouveau-né. Ceux qui s'introduisent derrière le rideau de l'Être laissent leur existence pour entrer dans le néant. Tu cherches tous les moyens pour que l'amour, le temps d'un instant, te révèle son secret. Tu peux suivre ce chemin une éternité, tant que tu restes toi, on ne pourra rien pour toi. Comment peux-tu savoir la douleur de l'amour, si ton cœur, n'a pas subi ses blessures ? Tous les milles ans, seule une étoile se dirige du ciel de l'amour vers la constellation du cœur.
'Attâr si tu descends de la monture des deux mondes, tu ne verras aucun cavalier à ton égal "

"Pour l'amant, l'Aimé est loin. Pour l'ascète, l'idéal est la vierge du paradis. Le chemin de l'amant est une ruine en ruine. Celui de l'ascète est orgueil sur orgueil. Le cœur de l'ascète nage dans le songe. Celui de l'amant sollicite Sa présence. L'ascète n'obtient que le signe du chemin à suivre. Or l'amant bénéficie d'une présence éternelle. Le monde des amants est au-delà de l'ombre et de la lumière. Le coeur des amants englobe la plaine de l'amour. Cette plaine n'est ni proche ni lointaine. Là est placé le trône de l'Aimé et, autour de Son trône, c'est la fête permanente. Tous les cœurs sont des fleurs écloses et toutes les âmes une foule d'oiseaux. Tous les oiseaux chantent une centaine de mélodies et chaque mélodie engendre énormément de joies. Rares sont les âmes qui participent à cette fête, car le chemin est long et l'Aimé jaloux. Si tu désires participer à cette fête, renonce à célébrer la raison, la vie et le cœur ! Si tu arrives là-haut, tu comprendras, sinon tu tu méfieras toujours de ma réponse
Ô sage, ne blâme pas 'Attar si son cœur s'impatiente de partager cette joie"

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 143 fois
3 apprécient

Autres actions de Batodo Les sept cités de l'amour