Avis sur

Lettre d'une inconnue par vskarl

Avatar vskarl
Critique publiée par le

Dans la série découvrons les auteurs que je ne connais que de nom mais dont je n’ai jamais rien lu je voudrais Stefan Zweig. Et oui, il me reste tant de lacunes à combler, moi, lecteur trop tardif et maintenant assoiffé.
Dans une oeuvre bien fournie j’ai décidé de commencer par cette nouvelle car Katherine Pancol l’évoque brièvement dans un de ses livres que j’ai lu récemment et qui m’a énormément plu, Un homme à distance.
En quelques mots, un écrivain bien installé dans une vie confortable reçoit un jour une longue lettre dont l’expéditeur est inconnu, aucune trace ne laissant la possibilité de l’identifier. Et mise à part une courte introduction et une conclusion, c’est cette lettre d’une inconnue que nous lisons en même temps que lui.
Triste et bouleversant sont les deux premiers mots qui me viennent à l’esprit à la fin de cette lecture. Sans en dévoiler le contenu, j’ai ressenti énormément de compassion pour cette femme qui raconte sa vie (puisqu’il s’agit de cela), se raconte et couche sur le papier ses dernières confessions.
Est il possible d’aimer sans attendre rien en retour ? Est il possible un jour sur un coup de tête ou après une longue réflexion, de se dire que l’on va consacrer sa vie à une seule personne, quitte à ne rien en obtenir, quitte même à ce que cette personne ne le sache pas ?
Ou plus simplement on pourrait résumer tout cela en une simple question : Peut on donner sa vie à quelqu’un ?
C’est son choix, elle n’a pas à le justifier, chacun est libre de faire ce qu’il veut de sa vie. Aimer et ne rien attendre en retour, tel est le sien.
Tout est pourtant là pour la dissuader, à commencer par la différence d’âge et de situation, mais rien n’y fait, son choix est en elle, elle ne changera pas d’avis. Tout juste essayera t’elle de le vivre du mieux qu’elle le peut.
Alors bien sur certains trouveront tout cela bien trop romantique, on ne peut se sacrifier comme elle le fait, mais d’autres vous répondrons pourquoi pas?
Je me range plutôt de ce côté et j’ai trouvé cette lecture très prenante, poignante. Stefan Zweig décrit avec un talent évident la passion qui anime son personnage et la façon dont elle la vit, sans concession, aucune. Un Amour véritable, qui se donne sans rien attendre en contrepartie et que seul l’espoir entretient, une vie durant.

« Je ne voulais pas me laisser distraire de ma passion : vivre pour toi. Je restais assise chez moi ; pendant des journées je ne faisais rien que penser à toi, y penser sans cesse, me remémorant toujours de nouveau les cent petits souvenirs que j’avais de toi, chaque rencontre et chaque attente, et toujours me représentant ces petits épisodes, comme au théâtre. »

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 180 fois
1 apprécie

Autres actions de vskarl Lettre d'une inconnue