Couverture Lorsque j'étais une œuvre d'art

Lorsque j'étais une œuvre d'art

(2006)
12345678910
Quand ?
6.8
  1. 16
  2. 17
  3. 25
  4. 47
  5. 114
  6. 249
  7. 428
  8. 334
  9. 165
  10. 62
  • 1.5K
  • 114
  • 278
  • 16

Un jeune homme à la dérive est sauvé du suicide par un célèbre artiste mégalomane qui lui propose d'acheter son âme et son corps pour en faire une sculpture vivante. Il devient alors Adam-bis, exposé partout dans le monde, aux yeux de tous. C'est le début du calvaire : il devient un corps...

Match des critiques
les meilleurs avis
Lorsque j'étais une œuvre d'art
VS
Lorsque célébrité tente de rimer avec talent.

Lorsque j'étais une oeuvre d'art débute avec un mec paumé, aux allures maussades. Dénué d’intérêts pour la vie, il a le mérite de le rester grâce au pouvoir de la nature Dés les premières lignes, le lecteur commence joyeusement avec l'interrogation : " Va-t-il se suicider ?!" Le roman d'Eric-Emmanuel Schmitt a pour intérêt de questionner sur les limites de l'Art. Ce concept bien vaste, évoluant selon les époques. Ici : il est soumis à la plume de l'auteur.. Dans notre...

2
Body Sculpting

Pas terrible. L'idée de base n'est pas mauvaise, au contraire, mais l'auteur peine à en faire quelque chose ; en effet, on a l'impression qu'il y avait plein de choses à dire tant sur l'art que sur notre société au travers de ce personnage ayant renoncé à son corps, et finalement ça tourne en rond, ça ne va pas très loin. De plus, l'auteur n'arrive pas à rendre son univers vraisemblable : en l'absence de description sociétale, le lecteur s'imagine une société 'réaliste' c'est-à-dire... Lire la critique de Lorsque j'étais une œuvre d'art

Critiques : avis d'internautes (23)

Lorsque j'étais une œuvre d'art
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Lorsque j'étais une œuvre d'art par musfuret

Eric Emmanuel Schmitt nous livre un récit original, souvent drôle et qui ne s'essouffle pas. On s'attache à cet homme désespéré, déçu du regard d'autrui qui accepte d'abandonner son humanité pour devenir une oeuvre d'art... Au milieu de cette lecture prenante, on se sent souvent mal à l'aise. Le livre provoque en nous plusieurs questions sur l'humanité, le regard d'autrui, le diktat de... Lire la critique de Lorsque j'étais une œuvre d'art

5
Avatar musfuret
8
musfuret ·
Lorsque j’étais une œuvre d’art mais rien d’autre

Jusqu’où peut-on aller au nom de l’art ? C’est l’étrange expérience que vit Tazio Firelli, contacté par un sculpteur riche et prétentieux désireux de le transformer en une statue vivante. Alors qu’il renonce à sa liberté, il va rencontrer un autre artiste qui va changer sa vision de la vie. Eric-Emmanuel Schmitt nous conte les mésaventures tragi-comiques d’un homme qui vend son âme au... Lire la critique de Lorsque j'étais une œuvre d'art

2
Avatar LInfo_Tout_Court
4
LInfo_Tout_Court ·
Oui, et alors ?

C'est mon premier Eric Emmanuel Schmitt. Je ne suis pas déçue mais je ne suis pas très fan. Je ne savais pas à quoi m'attendre d'où mon absence de déception, mais j'ai pas vraiment été emballée. Ce livre est connu, l'auteur très apprécié mais vraiment je reste septique. En fait, je crois qu'il m'a un peu dérangé. La manière dont le personnage est déshumanisé m'a mit mal à l'aise.... Lire l'avis à propos de Lorsque j'étais une œuvre d'art

1
Avatar Loleï MC
4
Loleï MC ·
Critique de Lorsque j'étais une œuvre d'art par Enlak

L’histoire est originale. Celle d’un adolescent, ne supportant plus sa vie actuelle, persuadé d’être insignifiant, qui a accepté d’être transformé par Zeus, autoproclamé artiste de génie, perdant ainsi son humanité pour devenir une œuvre d’art ! Mais il va finir par comprendre la valeur de ce à quoi il a renoncé, et comprend qu’un homme est défini par ce qu’il y a au fond de lui et non l’image... Lire la critique de Lorsque j'étais une œuvre d'art

5 3
Avatar Enlak
8
Enlak ·
Découverte
A portée philosophique

J'ai trouvé ce livre par hasard dans la bibliothèque familiale et j'ai été attirée par les couleurs de sa couverture, à la Andy Warhol mais aussi par le titre qui m'a interpelée. Comment peut-on être une oeuvre d'art ? Quel sens donner à cela ? J'ai entamé ma lecture, pleine de curiosité et je dois dire que je suis stupéfaite de l'effet que ce roman a eu sur moi, je ne m'attendais pas à... Lire l'avis à propos de Lorsque j'étais une œuvre d'art

Avatar Lorène Fraysse
7
Lorène Fraysse ·
Toutes les critiques du livre Lorsque j'étais une œuvre d'art (23)