Avis sur

Martin Eden par Latrouille

Avatar Latrouille
Critique publiée par le

Jack London se refusait à être Martin Eden.

Eden incarne le désir, puis la quasi-déchéance de l'écrivain voulant écrire pas parce qu'il ne sait faire que ça, mais parce qu'il ne veut faire que ça, conscient que c'est la seule chose valable.
Puis, au bout de l'enfer et à la naissance de la gloire, quand tout devient trop simple, que le challenge s'est éteint, réalisant qu'il n'atteindra jamais les cîmes littéraires de ceux qu'il chérit, il décide d'en terminer.

On appréciera son côté Max Brod trahissant Kafka, vendant la nouvelle de son ami mort qui refusait toute publication.

Non, il n'y a pas à chier. Martin Eden est Jack London.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 550 fois
2 apprécient

Autres actions de Latrouille Martin Eden