👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Ayant été ado au début des années 2000, Eugenides représente pour moi un de ces mentors inavoués, un spectre qui veille à développer ta sensibilité, ou en tout cas à la développer loin de ton groupe social direct.

Bon ok, c'est surtout grâce à Virgin Suicides et à la vision qu'en a eu Sofia Coppola, parce qu'Eugenides a complètement disparu de mon horizon jusqu'à ce que j'ouvre Middlesex quelques vingt années après.

Il y avait une excitation certaine à ouvrir ce roman, plongé dans l'histoire d'un hermaphrodite dont je ne connaissais absolument rien, à part qu'il avait permis à son auteur de gagné le prix Pulitzer en 2003. Quelques essais absorbés sur le genre, sur les féminismes et sur l'autre révolution sexuelle propre à l'entrée dans les années 2020, je me suis donc tenu prêt à recevoir.

Calliope est née sans testicules apparentes et de ce fait a été perçue, élevée et confortée dans l'idée qu'elle est née fille dans les années 60. Ce n'est qu'à l'adolescence que va (re)naître Cal, Calliope prenant conscience (malgré lui) de son corps à ses dépens, comme un aventurier sans boussole.

Le narrateur (qui n'est autre que Cal/Calliope) décide de remonter plus loin dans son histoire, faisant revivre les fantômes de ses ancêtres, donnant au roman une dimension de saga familiale qui part de la Grèce du début du XXe siècle. Grèce oblige, l'histoire est teintée de mythologie, tout est matière à tragédie ou comédie, faisant rentrer ses comédiens intervenant parfois tels des Deus ex machina, et c'est avec un plaisir non feint qu'on poursuit l'arbre généalogique de Cal.liope, parsemé de dieux et de personnages mythologiques, d'étymologie et d'exil aux États-Unis, plus précisément à Détroit, au début des années 20.

Middlesex ne permet pas de se rendre uniquement compte de la construction d'identité sexuelle, elle va plus loin ; identité biologique, historique, façonnées par nos gènes et notre passé. Pour aller de l'avant dans la vie, il faut souvent emprunter aux ancêtres des morceaux de leur histoire et ce roman nous le fait bien comprendre.

C'est un véritable pavé coup de coeur, 667 pages (je sais pas si c'est fait exprès) d'intense lecture qui nous fait passer par tous les états.

Si l'adulte Cal m'a laissé un peu indifférent, j'ai retrouvé l'empathie éprouvée pour les soeurs Lisbon de Virgin Suicides. Si Stephen King est un maître des terreurs enfantines, Eugenides est une des véritables voix de l'adolescence, ou en tout cas du caractère insaisissable de l'adolescence, que beaucoup trop nombreux d'entre nous cherche à expliquer.

Fort heureusement le fil d'Ariane n'est pas si droit qu'il en a l'air et donne lieu à des interventions inexpliquées qui nous permettent à tous d'avoir notre propre vie.

C'était absolument fabuleux si tu veux tout savoir.

LouKnox
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Livres lus en 2021

il y a plus d’un an

4 j'aime

Middlesex
Prince_Juri
9
Middlesex

Critique de Middlesex par Prince_Juri

Autant dire de suite que l'écriture de Middlesex était osée. Effectivement, un livre qui cumule flashback, saut en avant, ellipse, inceste, hermaphrodisme, guerre et culture greco/américaine, cela...

Lire la critique

il y a 11 ans

5 j'aime

Middlesex
LouKnox
8
Middlesex

Critique de Middlesex par Lou Knox

Ayant été ado au début des années 2000, Eugenides représente pour moi un de ces mentors inavoués, un spectre qui veille à développer ta sensibilité, ou en tout cas à la développer loin de ton groupe...

Lire la critique

il y a plus d’un an

4 j'aime

Middlesex
Marlprout
9
Middlesex

Hermaphrodisme & identité sexuelle.

Ayant énormément aimé The Virgin Suicides, c'est avec une certaine appréhension que je me suis lancée dans la lecture de ce nouveau roman du très talentueux Eugenides.. En un mot:...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

Réinventer l'amour
LouKnox
8

Critique de Réinventer l'amour par Lou Knox

Comme pour chaque essai de Mona Chollet que j'ai pu lire, c'est assez difficile pour moi de donner mon avis sans passer par un vécu perso, d'assimiler chaque phrase, chaque situation en se comparant,...

Lire la critique

il y a 8 mois

12 j'aime

Les Aérostats
LouKnox
4

Critique de Les Aérostats par Lou Knox

Ce qu'est bien avec Nothomb, c'est quand ses histoires à problèmes de bourges qui s'occupent de bourges et qui se gargarisent de références littéraires de bourges, ça dure pas trois plombes. On...

Lire la critique

il y a 2 ans

12 j'aime

6

Je suis une fille sans histoire
LouKnox
9

Critique de Je suis une fille sans histoire par Lou Knox

Et bim ! Comment que je te l'ai dévoré en deux-deux lui ! Bon faut dire que c'est un essai court, fluide, avec un parti pris qui va de paire avec mes convictions, des idées que je partage sur la...

Lire la critique

il y a 1 an

10 j'aime