Avis sur

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens par RepubliqueLivres

Avatar RepubliqueLivres
Critique publiée par le

J’ai voulu découvrir ce livre pour son thème principal, c’est-à-dire l’homosexualité chez les adolescents.

Le résumé nous présente clairement les choses, il y a d’un côté cet échange entre Simon et Blue et de l’autre le chantage que fait Martin à Simon lorsqu’il découvre son secret. Mais ce que le résumé ne dit pas c’est que le côté chantage est très peu présent. En effet, il y a bien un chantage qui fait que Simon a comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête mais pour autant, ce n’est pas l’aspect le plus présent de l’histoire et heureusement d’ailleurs. Je n’aurai pas voulu lire un livre où le héros passe son temps à avoir peur et à céder à tous les chantages.

Ce roman est essentiellement axé sur la vie de Simon adolescent. On voit qu’il essaye de dire sa vrai nature mais qu’il n’y arrive pas. On voit que ce silence peut compliquer bien des choses avec ses amis. Au fil des pages, on ressent ce que vit Simon au quotidien et on devient lui.

En fil conducteur de cette histoire, il y a aussi les échanges entre Blue et Simon. Cela apporte un plus à ce livre car les emails échangés ou du moins certains sont présent dans ce livre. On voit leur relation grandir et se construire au fil des échanges. On voit aussi qu’ils s’appuient l’un sur l’autre pour faire face aux difficultés. Et puis on veut à tout prix savoir qui est ce mystérieux Blue et je dois dire que j’ai été surprise car je ne m’attendais pas à ce personnage.

Simon est un jeune adolescent un peu gauche mais terriblement touchant. J’ai aimé être dans sa peau et dans sa famille si particulière. Abby est une meilleure amie formidable. Par contre Leah m’a un peu tapé sur le système.

En conclusion, je dirai que c’est un beau roman sur l’adolescence et l’homosexualité. On est plongé au cœur de la vie de Simon et j’ai été déçue de ne pas pouvoir poursuivre ma lecture encore sur plusieurs pages tellement j’ai été charmé par ce roman.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 602 fois
4 apprécient

Autres actions de RepubliqueLivres Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens