👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Alain Soral au féminin en pire (elle déteste 4 milliards d'individus, Soral en déteste 60 millions)

C'est juste une incitation à la haine caractérisée.
Le simple fait de voir le titre de ce bouquin sur une devanture de librairie énervera un peu plus des individus déjà violents qui stigmatiseront...Résultat.. femmes battues, meurtres, etc.
Quelque soit le contenu de son "essai", pauline harmange, devrait déjà répondre de cela devant la justice. Et comme l'une des requêtes principales des féministes concerne l'égalité de traitements avec les hommes eh bien, basons-nous sur la condamnation d'Alain Soral pour évaluer celle de Pauline Harmange.
Ainsi, si Alain Soral est condamné à 2 ans d'emprisonnement + 600000 € d'amende pour la détestation de 60 millions d'individus, on peut évaluer en faisant une règle de 3 à quoi devrait correspondre la sentence de Pauline Harmange pour la détestation des hommes (environ 4 milliards d'individus dont à peu prêt 30 millions des 60 de Soral)
Cela donne : (4 milliards / 60 millions) x 600000€ + 2 ans = 66,66 x (600000 + 2 ans) = 40000000 € d'amende + 133.33 ans d'emprisonnement pour Pauline Harmange et...ses éditeurs, bien sûr. (monstrograph, seuil)
...
A part çà, prôner une misandrie "naturelle" ne fera pas grandir l'humanité. (dans la mesure ou il n'y en aurait qu'une... d'humanité...à moins que je ne me trompe)
pauline harmange (qui, comme par hasard, ne ressemble à rien d'ailleurs, la pauvre fille...pauline ! Mets ton masque stp...avec burqa intégrale si possible...) est typiquement ce genre d'individu planqué, protégé, à l'abri de l'adversité et de la vindicte, qui "involue" de prurit en prurit dans une tentative désespérée de maitrise de son chaos. Elle rêvera sans doute que le superficiel prenne la place du profond. Elle se rêvera avoir une mission, une âme peut-être ? Mais ce genre de microbe n'a pas d'âme. Ce genre de virus covidique (c'est depuis pauline qu'on a décidé de féminiser le nom du virus..en La Covid... un vrai progrès pour la cause féministe...) ne vit qu'une fois et il faut en profiter et tout faire pêter.... Mépriser la normalité des vies des gens qui n'ont rien demandés, se délecter de jeter sa cigarette depuis un spot branché "urbex" sur une garrigue desséchée, par vice, juste pour voir ce que ça fait... Avec, bien tapie au fond d'elle, l'espoir, ni vu ni connu, d'atteindre un village ré-occupé par des migrants mâles...
pauline harmange ne sert pas la cause féminine, bien au contraire. Simone veil en aurait été écœurée car la seule chose que sert cette déséquilibrée, c'est le chaos.

peinturesonore
1
Écrit par

il y a plus d’un an

9 j'aime

4 commentaires

Moi les hommes, je les déteste
No_Hell
3

Les généralisations de Miss Andre

On te demande si t’as un amoureux alors que t’as que quatre ans On t‘offre des bouquins gnangnan remplis de princes charmants Mince, ça y est, l’engrenage est enclenché ! Ton ennemi mortel, ma...

Lire la critique

il y a plus d’un an

81 j'aime

68

Moi les hommes, je les déteste
SarahLenoir1
1

La haine a écrit un livre

Avec un tel titre, l'ouvrage ne peut forcément pas être aimable. Ici on vide son coeur noircit de haine et de dégoût comme on extrait du venin d'un serpent à sonnette. Le livre déteste les hommes et...

Lire la critique

il y a plus d’un an

40 j'aime

4

Moi les hommes, je les déteste
Féminisceptique
10

Vous reprendrez bien un vin de misandrie très chère ! ( )

Recueil d'amour et de sororité envers les femmes. Le flux est doux, comme le plus léger de tes épisodes menstruels. Un peu piquant. Oui j'ai la conviction qu'il s'adresse avant tout aux femmes et...

Lire la critique

il y a plus d’un an

35 j'aime

17

L'opium des imbéciles
peinturesonore
1

Ecrit au service d'une idéologie visant à l'asservissement d'un type d'humains.

Gnose ultra violente envers la tolérance, le recul, le doute, la philosophie, le questionnement, le raisonnement....Bref...Le SENS CRITIQUE. Ce "livre" n'est qu'un déchet toxique parmi tous ceux donc...

Lire la critique

il y a 2 ans

10 j'aime

10

Moi les hommes, je les déteste
peinturesonore
1

Alain Soral au féminin en pire (elle déteste 4 milliards d'individus, Soral en déteste 60 millions)

C'est juste une incitation à la haine caractérisée. Le simple fait de voir le titre de ce bouquin sur une devanture de librairie énervera un peu plus des individus déjà violents qui...

Lire la critique

il y a plus d’un an

9 j'aime

4

Mr. Bungle
peinturesonore
8
Mr. Bungle

Truisme monstrueux

Album monstrueux....paru en 1991. Pour l'ado que j'étais, je me souviens avoir découvert cette chose à la FNAC (en ce temps ou c'était un véritable temple dans lequel les jeunes pélerinaient en...

Lire la critique

il y a 2 ans

7 j'aime

1