Couverture Moi qui n'ai pas connu les hommes

Critiques de Moi qui n'ai pas connu les hommes

Livre de (1995)

Critique de Moi qui n'ai pas connu les hommes par Babalou

Qu'il est oppressant, ce livre ! La situation de base est déjà étrange en elle-même, mais la longue errance qui s'en suit est carrément bizarre. On pourrait croire que tout cet espace donnerait une impression d'infini, qu'on s'y perdrait... Au contraire, on s'y sent encore plus traqué, on a du mal à refermer le livre, mais autant de mal à continuer. C'est un livre qui, pour moi, aborde... Lire la critique de Moi qui n'ai pas connu les hommes

4
Avatar Babalou
9
Babalou ·

Critique de Moi qui n'ai pas connu les hommes par Gwen21

Inimaginable ! Sordide ! Insensé ! Voilà ce que le lecteur a envie de hurler à la lecture de ce court roman post-apocalyptique. Roman de la stérilité et de la solitude, de l'invraisemblance qui glace le sang, "Moi qui n'ai pas connu les hommes" est une chronique futuriste qui donne à réfléchir. "La petite", la narratrice, est une adolescente d'une quinzaine d'années, enfermée... Lire l'avis à propos de Moi qui n'ai pas connu les hommes

1
Avatar Gwen21
6
Gwen21 ·

200 pages d'étrangeté

Quel curieux livre que ce petit poche d'à peine 200 pages. L’écriture, tout d'abord : la prose de Jacqueline Harpman est des plus singulières, toute en virgules, phrases interminables et tournures bizarres. On a ainsi l'impression de haleter, de lire trop vite ou de s'essouffler. C'est d'autant plus curieux que l'histoire, originale pour le moins, se déploie lentement. Il n'y a pas de temps... Lire la critique de Moi qui n'ai pas connu les hommes

3 3
Avatar ToitagL
8
ToitagL ·

Critique de Moi qui n'ai pas connu les hommes par Reka

Il y a dix ans, la lecture (scolaire) de "La plage d'Ostende" m'avait été imposée. Elle m'avait arraché tant de soupirs que j'avais fini par estimer ma souffrance suffisante avant d'en arriver à bout : j'avais lu le tiers du roman et m'étais dit qu'on ne m'y reprendrait plus ! J'étais encore fermement résolue, il y a peu de temps, à ne plus me piquer à la prose de Jacqueline Harpman jusqu'à ce... Lire la critique de Moi qui n'ai pas connu les hommes

2
Avatar Reka
5
Reka ·

La Petite sans nom...

... dans un monde sans espoir. Les livres dont je parle ces derniers temps sont rarement drôles. Moi qui n'ai pas connu les Hommes, de Jacqueline Harpman, ne fait pas exception à la règle. Doit-on lire des bouquins dépressifs quand on est déprimée ? Ou est-ce simplement pas hasard que mon regard se porte sur ceux-ci dans les librairies ou ma bibliothèque ? En ce qui concerne ce... Lire l'avis à propos de Moi qui n'ai pas connu les hommes

Avatar lambertine
9
lambertine ·

Transmission

J'ai lu ce livre en tant que fan de science-fiction, ne donnant pas trop du coup dans le roman "traditionnel", mais je n'ai pas été déçu. C'est certes un traitement faisant beaucoup appel au ressenti du lecteur sur ce que vivent ces femmes, sur la situation qu'elles subissent et ce qui se passe pour chacune mais après tout la plus grande force des oeuvres de science-fiction sont justement ce... Lire l'avis à propos de Moi qui n'ai pas connu les hommes

Avatar Frederick Zilbermann
7
Frederick Zilbermann ·

Critique de Moi qui n'ai pas connu les hommes par Sarah Van Vooren

"J'étais possédée par un bonheur sauvage qui ne tenait compte que de lui-même, je grimpais sans haleter, sans fatigue, moi qui n'avais jamais fait plus de vingt pas en ligne droite, je volais le long des marches comme dans ces rêves que je ne fis que plus tard, mais dont j'avais entendu les femmes parler, où l'on s'envole, on plane comme les oiseaux que j'allais bientôt regarder se laisser... Lire la critique de Moi qui n'ai pas connu les hommes

Avatar Sarah Van Vooren
10
Sarah Van Vooren ·