Cover Moins que zéro

Moins que zéro

Less Than Zero

2.9K

963

213

7

Livre de Bret Easton Ellis · 1986 (France)

Genre : Roman

Traducteur :

Brice Matthieussent

Groupe :

Moins que zéro
Toutes les informations

Moins que zéro n'a rien d'un manifeste. C'est un roman de Los Angeles, ville dure, ville sans âme. " On peut disparaître ici sans même s'en apercevoir ", écrit Bret Easton Ellis. L'auteur (qui a seulement vingt ans) ne cherche d'ailleurs pas à nous dire autre chose que ce vide, ce sentiment d'une existence privée de sens. Pour autant, son récit ne tourne pas en rond. Il y a, au contraire, chez Bret Easton Ellis une extraordinaire puissance de la narration. Il nous ébranle ce petit jeune homme... Voir plus

CamilleDlc

CamilleDlc

Des premières pages prometteuses..

il y a 9 ans

4 j'aime

2

CamilleDlc

CamilleDlc

Merci @Dream !

il y a 9 ans

2 j'aime

Tempy

Tempy

qu'est-ce qu'on se fait chier

il y a 3 ans

CamilleDlc
8
CamilleDlc

Critique positive la plus appréciée

"L'insoutenable légèreté de l'être"

Absence d'actions, éloge du néant, apologie du rien. Autant de figures stylistiques pour lesquelles Bret Easton Ellis a été aussi bien encensé que critiqué. Narrant les errances d'un jeune homme,...

il y a 9 ans

22 j'aime

13

Chaiev
2
Chaiev

Critique négative la plus appréciée

Le mieux est l'ennemi du rien

Trop de jeux vidéos, de sms, d'après-midis vautrés devant la télé au lieu de plancher sur les classiques, serait l'explication de la pénible uniformisation du style "web 2.0" ? Des ces interminables...

il y a 11 ans

61 j'aime

126

lultrafame
10
lultrafame

La Colline aux suicidés.

Pourquoi ne pas aimer Moins que Zéro? Il ne se passe rien, les personnages errent et le spleen baudelairien, à côté, dégouline d'espoir. Pourquoi aimer? Pour les mêmes raisons. Le grand vertige qui...

il y a 12 ans

21 j'aime

3

Venus
7
Venus

Critique de par Venus

Moins que zéro ou pourrait-on dire autrement, ce qui peut être pire que rien... Oui, mais pourquoi? Tout simplement parce-que les personnages du premier roman d'Ellis flottent entre deux eaux, pas...

il y a 12 ans

13 j'aime

Mohammed_Dupondt
9

Clay, un rien terrifiant

Flaubert ne regardait pas assez M.T.V. C’est pourquoi il a écrit des livres sur plein de choses, mais pas sur rien. En 1852, le pauvre écrivait pourtant à Louise Colet : « Ce qui me semble beau, ce...

il y a 4 ans

9 j'aime

SmartMartian
8
SmartMartian

Disparaître ici.

Si on demandait à la vox populi de désigner un écrivain pour écrire une élégie de l'ennui et du désespoir, je ne pense pas qu'il lui faudrait longtemps pour qu'elle porte son choix sur Bret Easton...

il y a 12 ans

12 j'aime

3