Les débuts de la tourmante.

Avis sur Mort à crédit

Avatar Ordnas
Critique publiée par le

Ce livre retrace en grande partie les débuts de Céline dans une vie déjà indigeste, il est question ici de misère et d'insalubrité d'un début de siècle en proie à la guerre. Outre le côté historique, on se retrouve absolument dans cette écriture Célinienne incroyablement percutante, il suffit de lire les 3 premières pages pour comprendre dans quel monde on rentre.
La première partie du roman est très dynamique dans l'action, on se retrouve partout, chez l'un,chez l'autre, chez des pourris, puis en Angleterre, toujours chez un Céline à la recherche d'une identité dans une adolescence absolument perdu et tirée par le vice.
La seconde partie est moins passionnante et un peu longue, mais reste écrit avec le feu qu'on lui connaît. C'est un roman de la douleur, de la jeunesse tordue, et de la mort, sujet central chez Céline. De la même manière que dans Voyage au bout de la Nuit, chaque paragraphe possède une puissance dans l'analyse d'un caractère, où dans l'évocation d'une métaphore où l'homme est confondu à l'objet, et l'objet à l'homme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 419 fois
3 apprécient

Ordnas a ajouté ce livre à 1 liste Mort à crédit

  • Livres
    Cover Top 10 Livres

    Top 10 Livres

    Avec : Voyage au bout de la nuit, Demande à la poussière, Mort à crédit, La Bête humaine,

Autres actions de Ordnas Mort à crédit