Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Couverture No home

No home

(2017)

Homegoing

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 0
  2. 0
  3. 0
  4. 3
  5. 0
  6. 12
  7. 28
  8. 44
  9. 39
  10. 12
  • 138
  • 38
  • 431
  • 13

Un voyage époustouflant dans trois siècles d’histoire du peuple africain. Maama, esclave Ashanti, s’enfuit de la maison de ses maîtres Fantis durant un incendie, laissant derrière elle son bébé, Effia. Plus tard, elle épouse un Ashanti, et donne naissance à une autre fille, Esi. Ainsi commence...

PostsNo home

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce livre ?

Critiques : avis d'internautes (7)

No home
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de No home par SOAZIG

Une grande fresque poignante et déchirante qui retrace la lignée depuis le 18 ème siècle de 2 demi-soeurs Effia et Esi ghanéennes.Une histoire liée des deux côtés à l'esclavage. Esi est capturée, vendue comme esclave et part en Amérique. Effia reste mais elle est mariée de force au gouverneur anglais du fort qui vit également de ce trafic .Suivent des destins souvent douloureux . A noter...

1
Avatar SOAZIG
8
·
Critique de No home par L'Homme Qui Lit

Publié sur L'Homme qui lit : Ils sont rares ces romans qui vous happent, qui dés les premières pages libèrent une magie littéraire, vous jettent un sort qui vous empêche d’en arrêter la lecture avant d’en tourner la dernière page, exténué par une lecture frénétique. Ils sont assez rares pour que l’on puisse en parler comme des coups... Lire l'avis à propos de No home

3
Avatar L'Homme Qui Lit
10
L'Homme Qui Lit ·
Comme une cicatrice...

Yaa Gyasi raconte avoir voulu écrire un livre sur le temps qui nous traverse, le temps qui nous transforme et, en 2009 lorsqu’elle s’assied devant son ordinateur elle écrit : « Ce que signifie d’être noire aux Etats Unis ». Son premier roman « No Home » est un voyage dans trois siècles d’histoire du peuple africain, il est de ceux qui nous aident à comprendre la complexité... Lire l'avis à propos de No home

4 3
Avatar David Lebas
10
David Lebas ·
Découverte
Critique de No home par retardeness

No Home est un roman foisonnant, qui étend son récit dans le Temps et l'Espace. Du Ghana aux Etats-Unis, du Fort de Cape Coast où s'entassent des milliers de futurs esclaves, aux champs de coton de l'Alabama, on suit deux soeurs séparées à la naissance, qui sont le point de départ de deux lignées aux destins différents, qui ne cesseront jamais, chacune à leur manière, d'interroger leur... Lire l'avis à propos de No home

Avatar retardeness
9
retardeness ·
Critique de No home par Gondorsky

Un beau roman sur les fractures de l'esclavage et le rift qu'il a creusé non seulement entre des générations d'individus mais à l'intérieur même de ces derniers. Et parce que c'est un roman, Yaa Gyasi offre une fin similaire à un onguent apaisant sur des plaies encore brûlantes. On aimerait beaucoup que les tumultes de nos histoires, ici et aujourd'hui, loin de la fiction, puissent enfin se... Lire la critique de No home

Avatar Gondorsky
9
Gondorsky ·
Toutes les critiques du livre No home (7)