OK, sans plus...

Avis sur Nos étoiles contraires

Avatar LaRusseBlanche
Critique publiée par le

Je dois admettre avoir vu le film avant de lire le roman (et qu'il m'avait plutôt déçue). Je m'étais donc promis de comparer les deux et de m'attaquer au bouquin quand l'occasion se présenterait.
Je l'ai lu très vite (en moins de 2 jours), le style est fluide, agréable, sans fausse note et sans aucun artifice : on plonge vite dans l'univers d'Hazel, et cela même sans s'en rendre compte tellement on est aspiré par la lecture. L'histoire en elle même sentait le bon gros stéréotype : Hazel a 16 ans, et elle est atteinte d'un cancer. Seule, déprimée et forcée d'aller dans un groupe de soutien pour ados cancéreux, elle finit par y rencontrer (comme par hasard) un jeune garçon assez charmant qui se trouve dans le même cas désespéré qu'elle : Augustus Waters, qui deviendra son ami,et plus encore...
Que de bons sentiments ! me suis-je dis, ça respire l'histoire d'amour pour ado, qui plus est sur un fond de maladie ça va être un déversement de débilités toutes faites sur la maladie et d'optimisme mal venu, mais je me suis pris une claque, une grosse claque (c'est ce qui lui vaut sa note) : le sujet n'est pas traité avec autant de superficialité qu'on pourrait le croire, la narratrice (Hazel) n'étant que peu convaincu par ce genre de choses, ironisant et remettant sans cesse en question ce que peuvent bien penser les autres à ce sujet. Et puis sa rencontre avec Augustus lui apporte une étincelle, un peu plus d'espoir et moins de pessimisme car il est tout son contraire sur ce point mais comme une étoile filante, son passage sera bref, intense et restera gravé en elle.
En lui même je ne l'ai pas trouvé très triste, ni extrêmement émouvant, non pas parce que les personnages sont vides et stéréotypés et le scénario niais à en mourir (ce qui n'est pas le cas, rassurez vous), mais parce que je trouve qu'il nous laisse à réfléchir sur une perspective positive malgré le thème abordé.
Cependant nous restons loin de l'ouvrage du siècle : La fin en elle même était prévisible et l'histoire d'amour balbutiante, peu originale serait presque sans grand intérêt si on en retire son 3e protagoniste qui fait du livre ce qu'il est : le cancer.
En le lisant , j'ai retrouvé tous les petits détails qui manquait à l'adaptation cinématographique pour en faire un (vrai bon) film et surtout une adaptation honnête ce qui n'est pas le cas à mon avis. Je vous recommande de le lire si vous avez du temps à tuer car cela reste une lecture agréable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 223 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de LaRusseBlanche Nos étoiles contraires