La défaite des ambitions.

Avis sur Nostromo

Avatar HammerKlavier
Critique publiée par le (modifiée le )

Joseph Conrad est un écrivain hors pair, capable de marier roman d'aventure, et littérature plus sérieuse dont l'ambition va au delà du plaisir de divertissement. Nostromo ne fait pas exception. Livre univers, foisonnant de détails ; il embrasse en un peu plus de cinq cent pages, la politique, l’économie, la géographie et l'histoire d'un monde en marche, le Costaguana. Il le fait en multipliant les points de vue qui sont autant de focales permettant de découvrir les facettes de monde. Il déploie une galerie de personnages, leur idiosyncrasie. Il brouille le temps du récit dans une première partie pouvant survoler les années, dans le passé , le futur, et offre des les premières pages une description géographique de la scène des évènement à venir spectaculaire (et visionnaire façon google map..) Et puis il y a Nostromo, qu'on appelle "el capataz de cardadores" personnage singulier, héros populaire, quasi mythique, qui va se perdre, et perdre son idéal. Nostromo c'est avant tout la défaite d'un homme et la défaite des ambitions, aussi bien personnelles que collectives.

A lire ne serait ce que pour l'incroyable chapitre ou Nostromo et le jeune Decoud se retrouve embarqué sur un navire, dans la pénombre de la nuit, à se cacher de l’ennemi. La puissance visuelle de la description que fait Conrad de cet instant m'a littéralement donné le vertige.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 996 fois
9 apprécient

Autres actions de HammerKlavier Nostromo