Couverture Nouvelles sous ecstasy

Nouvelles sous ecstasy

(2000)
12345678910
Quand ?
5.8
  1. 56
  2. 86
  3. 122
  4. 190
  5. 387
  6. 642
  7. 613
  8. 377
  9. 124
  10. 62
  • 2.7K
  • 90
  • 642
  • 19

"Dans les années 1980, une nouvelle drogue fit son apparition dans les milieux noctambules : le MDMA, dit "ecstasy". Cette "pilule de l'amour" procurait d'étranges effets : bouffées de chaleur, envie de danser toute la nuit sur de la techno, besoin de caresser les gens, grincements de dents,...

Match des critiques
les meilleurs avis
Nouvelles sous ecstasy
VS
Avatar Laetitiafrn
8
critique de "La Nouvelle la plus dégueulasse de ce recueil"

-SPOILER- "Nouvelles sous ecstasy", c'est donc avec cette "pilule de l'amour" que Beigbeder nous parle de l'Amour qui passionne et qui blesse. D'autres nouvelles en parle (principalement toutes) mais c'est celle-ci qui m'a le plus touchée. Je donne ici mon avis sur la nouvelle en essayant de l'analyser. Cette nouvelle, qui commence par une mise en garde destinée aux lecteurs les plus romantique, raconte l’histoire d’un jeune couple qui s’aime passionnément. Mais un jour, il...

3
Okay.

"Okay.", ça veut dire : mékécekecékecettemerde ? Et c'est vraiment la question que je me suis posée en lisant ça. C'est trop court pour être prenant, trop répétitif pour être intéressant, trop inintéressant pour être intéressant -je suis d'une logique rare, je sais-, trop... Ou pas assez. Pas assez original, pas assez décentré de la vie de l'auteur, pas assez intéress... On m'aura comprise. Une ou deux nouvelles sont amusantes, j'ai particulièrement aimé celle sur les preuves d'amour des deux... Lire la critique de Nouvelles sous ecstasy

10 1

Critiques : avis d'internautes (32)

Nouvelles sous ecstasy
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Elle est loin, mais loin, l'extase.

Il ne suffit pas d'aduler Brett Easton Ellis pour écrire comme lui. Mais personne ne semble avoir mis l'ami Beigbeder au courant. Dommage... Ce ramassis de nouvelles indigestes dans lesquelles un bobo parisien semble nous crier en tapant de ses petits points rageux "Mais regardez-moi bon sang ! Je suis TROP HYPE parce que je me drogue, je baise et j'en ai fait un livre ! Je suis un rebelle moi.... Lire l'avis à propos de Nouvelles sous ecstasy

22 6
Avatar Pravda
3
Pravda ·
Critique de Nouvelles sous ecstasy par Thelonious

Je l'ai lu à treize ans, et je ne sais plus pourquoi, j'ai écrit au crayon après chaque nouvelle un résumé, une "petite critique". J'avais aimé à l'époque. Je l'ai relu il y a peu, à bientôt vingt et un ans et en ayant un petit bagage d'étudiante en lettres. J'ai trouvé ça terriblement creux, vide, dès la première nouvelle qui ne se constitue que d'une suite de questions bêtes sans réponses qui... Lire la critique de Nouvelles sous ecstasy

7
Avatar Thelonious
3
Thelonious ·
Critique de Nouvelles sous ecstasy par flox2

Y'a quelques temps, j'étais au rayon librairie d'un Auchan, je cherchais dans ses rayons un bouquin du Bukowski. Ma recherche étant évidemment infructueuse, je me suis intéressé aux livres qui étaient aux alentours. ( c'est à dire avec un auteur dont le nom commence par B ou par C. ) et je suis tombé sur ce recueil de nouvelles. n'ayant rien à lire et ayant lu des critiques positives dessus je... Lire la critique de Nouvelles sous ecstasy

7
Avatar flox2
2
flox2 ·
Pourquoi ces néons blafards nous donnent l'impression de gambader sur la lune ?

Je n'ai lu que 99 francs de Frédéric Beigbeder et j'ai lu ces nouvelles sous ecstasy sans aucune autre connaissance de l'auteur et franchement, j'en ai apprécié quelques-unes. La plupart manquent d'intérêt et lassent mais il y a quand même des pépites qui font sourire : je pense notamment à la première qui est une succession de questions que se pose l'auteur et qui nous balade au fil de son... Lire la critique de Nouvelles sous ecstasy

3 2
Avatar artificier
6
artificier ·
Découverte
Nouvelles sous coke

Quelqu'un peut dire à Beigbeder que sniffer comme un porc n'a jamais transformé un écrivain médiocre en Bret Easton Ellis? Ce bouquin, par le désespoir littéraire qu'il émet, me rappelle l'Hyper Show. S'il te plaît Fred, rends-nous service : n'écris plus rien. Ou va e**erder d'autres langues, comme l'espagnol, l'anglais, même le sanskrit ou l'esperanto. Ou mieux : va en cure. Lire l'avis à propos de Nouvelles sous ecstasy

12 1
Avatar Diogène de Cyrène
1
Diogène de Cyrène ·
Toutes les critiques du livre Nouvelles sous ecstasy (32)
Vous pourriez également aimer...