Couverture Océan mer

Océan mer

(1993)

Oceano mare

12345678910
Quand ?
7.9
  1. 3
  2. 4
  3. 8
  4. 8
  5. 8
  6. 27
  7. 55
  8. 133
  9. 121
  10. 79
  • 446
  • 87
  • 292
  • 7

Au bord de l'océan, à la pension Almayer, « posée sur la corniche ultime du monde », se croisent sept personnages au destin étrange et romanesque, sept naufragés de la vie qui tentent de recoller les morceaux de leur existence. Mais leur séjour est bouleversé par le souvenir d'un hallucinant...

Match des critiques
les meilleurs avis
Océan mer
VS
Avatar anne-la-girafe
8
Critique de Océan mer par anne-la-girafe

Je voudrais pouvoir mettre 2 et 10 à ce livre, qui les mériterait l'un et l'autre. Au final, une note au dessus de la moyenne de ces deux extrêmes, parce qu'une fois dépassé l'agacement devant l'écriture alambiquée, il reste des images si belles que c'est ce qui gagne. Parfois, Baricco semble se regarder écrire, on voit apparaître une pancarte "regardez comme c'est poétique", et là, difficile de résister à l'envie de jeter le livre par la fenêtre. D'ailleurs, ces passages là fourmillent de...

4
Calvaire littéraire...

Vivent les vrais conteurs et les vrais romanciers, ceux qui n'ont pas besoin de jeter de la poudre aux yeux avec un style pseudo-novateur, ceux qui créent des personnages forts et des histoires palpitantes. Pour que le plaisir de la lecture soit entier, la forme ne doit pas se rappeler sans cesse au lecteur. Les phrases de Baricco, sans doute longtemps recherchées - hélas!-, sont autant de soufflets qui nous reviennent sans cesse au visage et empêchent de se plonger dans le récit. C'est... Lire l'avis à propos de Océan mer

2 4
Critiques : avis d'internautes (15)
Océan mer
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
C'est une belle manière de se perdre, que de se perdre dans les bras l'un de l'autre.

Il y a des livres comme ça, on ne sait pas vraiment dire pourquoi, mais ils nous bouleversent, nous remuent l'âme et les pensées. Fascinée par tout ce qui touche à l'océan je n'ai pu qu'être happée par cette merveilleuse parenthèse littéraire/philosophique/poétique. Et comme un extrait vaut mieux que 10 000 mots... "Immobile, sa lanterne éteinte à la main, Elisewin entendait son prénom lui... Lire la critique de Océan mer

3
Avatar Heresy
10
Heresy ·
Découverte
"Elle glissa au loin comme une vague, seulement plus belle que les autres"

La première chose, c'est la mer. Insaisissable, bleue et fluide, immense et agitée, sans début et sans fin. La mer comme on ne l'a jamais décrite. La première chose, c'est la mer, la deuxième chose, c'est la Pension Almayer. La Pension du bout du monde, sur une langue de temps entre terre et mer, où vivent des fantômes, meurent des hommes et s'éveillent des désirs. La première chose, c'est... Lire la critique de Océan mer

22 7
Avatar Babalou
9
Babalou ·
Liturgie(s) de l'écume

Certains auteurs aiment la littérature comme on aime une amante, avec la fougue d’une passion nouvelle, et l’amertume délicate de l’expérience. Avec Océan Mer, Alessandro Baricco dessine les contours d’une obsession, celle d’une mer sans limite, et traduit dans un souffle grandiose et lyrique tout l’héritage de ses propres lectures. Musicologue et philosophe de formation,... Lire la critique de Océan mer

10 3
Avatar Ajual
10
Ajual ·
Critique de Océan mer par mot-rose

Autant le dire, ce roman n'a rien de classique. Au début, on n'y comprend pas grand chose. A la fin non plus, cela dit. Mais tout l'art de ce roman est là, on est bercé par une écriture agréable à lire. Ce livre est une métaphore complète, et transporte son lecteur par vagues poétiques. J'ai rarement vu des écrivains transmettre autant d'émotions sans parler de sentiments vus et revus un peu... Lire l'avis à propos de Océan mer

3
Avatar mot-rose
10
mot-rose ·
Un livre empreint de poésie

Un matin de fin du monde. Le ciel bas, empesé de nuages, recouvre la ville de son manteau couleur myosotis noyé d'améthyste. C'est une aube rimbaldienne, poétique, dangereuse et saisissante. L'esprit encore ensommeillé se prépare à affronter l'assaut tentaculaire de la vie urbaine: moteurs vrombissants, musique tonitruante s'échappant d'écouteurs dont la forme rappelle parfois la structure de... Lire la critique de Océan mer

Avatar yourcenars
10
yourcenars ·
Toutes les critiques du livre Océan mer (15)
Vous pourriez également aimer...