Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Je voulais partir loin des clichés, mais...

Avis sur Pars vite et reviens tard

Avatar maframboise
Critique publiée par le

J'adore les polars et,"shame on me" selon certaines personnes, c'est mon premier Fred Vargas.
Du coup j'en attendais beaucoup, trop peut être ?

On entre dans le livre de façon assez tranquille, à travers les yeux d'un ancien marin reconverti en crieur à Paris. En gros il clame les nouvelles, indépendamment de leur degré d'intérêt pour la population, trois fois par jour, sur une place de la capitale, par le biais de petits messages que les gens glissent dans une urne suspendue à un arbre.
Et c'est là que ça commence. Un illuminé glisse de drôles de messages dans l'urne depuis quelques semaines, en soi ya pas de raison de s'alarmer mais un spectateur quotidien de la criée s'alarme quand même sinon c'est pas drôle. Difficile de faire une intrigue policière sans citoyen-parano-faussement-lambda.

Encore plus difficile sans FLIC-parano dans les parages !
Et c'est là que j'ai commencé à être déçue : en parallèle de cette histoire de phrases étranges, on nous parle d'Adamsberg, un flic complètement perché avec visiblement des gros soucis de mémoires puisqu'il lui est impossible de se souvenir du nom de ses collègues, qui ne marche qu'à l'intuition (cliché), qui voit des significations bizarres ou personnes ne les voit (cliché), et qui a un problème d'engagement émotionnel avec les femmes (cliché).
Heureusement son bras droit (Danglard) a la tête sur les épaules et fait tout le sale boulot à sa place, sinon, c'était pas gagné !

C'est donc ce flic qui va commencer à s'inquiéter de 4 peints devant les portes d'immeubles un peu partout dans Paris, fait qui va se recouper avec l'affaire des messages annoncés à la criée, et créer une intrigue autour d'une maladie flippante aujourd'hui disparue.

Je vais pas vous spoiler sur l'issue du truc mais en gros Vargas a le mérite de retenir notre attention jusqu'à la fin, puisqu'on a quand même envie de savoir quel esprit tordu est derrière tout ça, et tant qu'il y a du suspens dans un polar je dirais que ça marche, mais on tombe pas non plus de sa chaise quand on percute qui est le coupable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 445 fois
2 apprécient

Autres actions de maframboise Pars vite et reviens tard